Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une douzième victoire d’Audi sur les 24H du Mans

-
Par , France Bleu Maine

L'Audi N°2 du trio Kristensen-McNish-Duval remporte la 81e édition des 24 heures du Mans. La marque allemande décroche sa 12e victoire, la 4e suite, au Mans. Une course endeuillée samedi par la mort d’un pilote danois.

Loïc Duval, Allan McNish et Tom Kristensen sur l'Audi N°2 remportent les 24H du Mans
Loïc Duval, Allan McNish et Tom Kristensen sur l'Audi N°2 remportent les 24H du Mans © Radio France

Le Danois Tom Kristensen a coupé la ligne d'arrivée en vainqueur dans la catégorie LMP1 pour la 9e fois, après 348 tours de piste. Il devance la Toyota hybride N°8 du trio Buemi-Davidson-Sarrazin.

Si Kristensen a décroché à 45 ans sa neuvième victoire, la première depuis 2008, ses coéquipiers britannique Allan McNish et français Loïc Duval ont glané respectivement leur troisième et premier succès au Mans.

Une course endeuillée dès les premières minutes

Cette nouvelle édition des 24H a été surtout marquée, dès le début de la course par la mort du Danois Allan Simonsen. Sous une pluie fine, il est violemment sorti de piste, alors qu'il descendait au volant de son Aston Martin vers le virage du Tertre Rouge, une portion très rapide.

Simonsen, âgé de 34 ans et père d'une petite fille, participait à ses 7e 24H du Mans. Il est le premier pilote à se tuer sur le circuit du Mans depuis le jeune Français Sébastien Enjolras en mai 1997, aux pré-qualifications de l'épreuve.

Le dernier pilote à s'être tué en course était l'Autrichien Josef Gartner, en 1986, au volant d'une Porsche.

Une course neutralisée 11 fois !

Cet accident mortel a provoqué une interruption de près d’une heure. Il y en a eu 11 au total pendant les 24H. L’épreuve a été interrompue pendant près de 6 heures !

La dernière neutralisation a été provoquée par les conditions météo. Les averses se sont succédées dans la dernière heure de course. Il a fallu neutraliser la course 45 minutes après une grosse averse et plusieurs sorties de piste, dont celle de la Toyota N.7 de Nicolas Lapierre, alors 4e.

Au moment de la reprise de la course, le trio Duval-Kristensen-McNish, celui de l'Audi N°2 partie en pole position, n'avait plus que 30 minutes de course à gérer, sans prendre de risque, pour aller cueillir la 12e victoire de la marque allemande dans la Sarthe.

Dans la catégorie LMP2, l'écurie sarthoise OAK Racing décroche les deux premières places.

Revivez ici l'intégralité de ces 24H du Mans.

Les 24 Heures du Mans: le résumé avec le commentaire des journalistes de France Bleu

Le Danois Tom Kristensen vainqueur des 24 Heures du Mans

Jacques Nicolet, le directeur de l'écurie OAK Racing place 2 LMP2 sur les plus hautes marches du podium

Julien Canal pilote sarthois de Larbre Compétition 5 ème en GTAM

Les fans des 24 Heures: reportage de Raphaël Godet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu