Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Une joueuse de tennis manchoise lance une cagnotte pour financer sa saison

La joueuse de tennis manchoise Alice Robbe, 19 ans, a lancé une cagnotte en ligne pour l'aider à financer sa saison. Entre les déplacements, les hôtels et les frais d'entraînement, ça peut représenter 30 000 euros par an.

La Normande Alice Robbe sur l'un des courts de son club, Mondeville.
La Normande Alice Robbe sur l'un des courts de son club, Mondeville. © Radio France - Olivier Duc

Fermanville, France

Alors que l'une des stars du tennis mondial, le Suisse Roger Federer, va atteindre le milliard d'euros de gains en 2020, pour le commun des joueurs de tennis, la vie est loin d'être un long fleuve tranquille. C'est ainsi que pour l'aider à financer sa saison sportive, la Manchoise Alice Robbe, 19 ans, a décidé de lancer sa cagnotte en ligne sur la plateforme Leetchi. "J'ai vu que des joueurs avaient fait ça, et que ça marchait plutôt bien. Donc, j'ai voulu tenter ma chance, commente Alice Robbe. Chacun peut participer : peu importe la somme, ça m'aidera beaucoup !"

"Je suis au début du circuit. On gagne très peu d'argent. Tout est à notre charge", ajoute la Fermanvillaise, licenciée à Mondeville. Hôtels, déplacements, frais d'entraînement, participation aux compétitions... Au total, une saison représente environ 30 000 euros. Pour sa cagnotte, elle a fixé la barre à 10 000. "Je ne sais pas trop à quoi m'attendre, mais n'importe quelle somme me sera déjà d'une très grande aide", précise la joueuse de tennis.

La petite balle jaune, c'est une passion familiale. Et la jeune Alice est tombée dedans dès le plus jeune âge sur les courts de Tourlaville. En novembre 2018, la jeune Fermanvillaise a empoché ses premiers points WTA, ceux qui comptent pour le circuit professionnel féminin. Une étape qui a permis à la Manchoise d'"entrer dans des tournois à l'étranger, sans forcément passer tout le temps par les qualifications, et donc progresser plus vite".

Le top 20 français dans la ligne de mire

Une vie entre les études en Staps (sport) à l'université de Caen, les entraînements (une quinzaine d'heures par semaine) et les tournois à l'étranger, 20 à 25 par an. En 2020, Alice Robbe espère passer la barre des 30. "Pour l'instant, je compte rester en Europe : j'étais en République tchèque, et là je pars en Espagne, à Manacor, aux Baléares", détaille la Manchoise. 

Une manière de grappiller des points et ainsi progresser au classement : la jeune femme est 45e joueuse française et 764e mondiale. Et comme elle l'écrit sur sa cagnotte : "Mon objectif est d’atteindre le top 20 français en fin de saison prochaine et de rentrer rapidement dans les 200 meilleures joueuses du monde".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu