Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

UTMB : piqué par une abeille, l'Espagnol Kilian Jornet contraint d'abandonner

samedi 1 septembre 2018 à 10:31 Par Willy Moreau, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

C'est une surprise. L'un des favoris de l'Ultra trail du Mont-Blanc, l'Espagnol Kilian Jornet déclare forfait à mi-parcours à cause d'une piqûre d'abeille.

Kilian Jornet n'a pu terminer la 16ème édition de l'UTMB à cause d'une piqûre d'abeille.
Kilian Jornet n'a pu terminer la 16ème édition de l'UTMB à cause d'une piqûre d'abeille. © Maxppp - Grégory YETCHMENIZA

Chamonix-Mont-Blanc, France

Bien parti, l'Espagnol Kilian Jornet, ne remportera finalement pas l'édition 2018 de l'Ultra trail du Mont-Blanc. Il a été piqué au pied par une abeille et a dû abandonner à mi-parcours

Une réaction allergique

Le compteur s'est arrêté à 84,8 km au refuge de Bertone vers 3h00 du matin. Kilian Jornet, jusque là, troisième de la course n'avance plus. Quelques heures plus tard, les organisateurs annoncent que le triple vainqueur est contraint d'abandonner. 

Une abeille l'a piqué à un pied trois heures avant le départ de la course et a entraîné une réaction allergique. Impossible pour l'Espagnol, pourtant habitué à se dépasser, de mener la course à son terme.  

"Après Courmayeur, j'ai eu une réaction allergique très lourde, des difficultés à respirer, des nausées, des douleurs à la poitrine", raconte Kilian Jornet sur sa page Facebook. 

Malgré un traitement pris en amont, il a ressenti "des trucs bizarres à l'estomac et dans la poitrine"