Tous les sports

VAIL-BEAVER CREEK 2015 | Quatre géants bleus à l’assaut du podium, encore l’or de Fenninger

Par Richard Vivion, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie vendredi 13 février 2015 à 4:04

vail 2015 Pinturault avec GS
vail 2015 Pinturault avec GS © Radio France - Richard Vivion

Et si la 2ème médaille française des championnats du monde de ski arrivait aujourd’hui ? Sur le papier, Alexis Pinturault et les trois autres skieurs tricolores engagés dans le géant masculin de ce vendredi 13 disposent des armes pour monter sur le podium. Hier, dans la version féminine de l’épreuve, Tanïa Barioz est sortie de piste lors de la seconde manche et Anémone Marmottan s’est blessée.

LE JOURNAL DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE SKI A VAIL-BEAVER CREEK

        data-asset-xtname="Extrait::vail_2015_JOURNAL_11::vail_2015_JOURNAL_11"
        data-player-mediaType="AOD"
        data-media-infos="{
    "title": "vail 2015 JOURNAL 11",
    "authors": [],
    "chapo": "",
    "visual": ""
}"
        data-player-media="{
        "sources": [{
            "name":"vail 2015 JOURNAL 11",
            "url":"https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/bleu/MAT 1302 VAIL 2015 JOURNAL 11_0.Mp3"
        }],
        "export": "https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=1f1e27fb-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3",
        "clipType": "extraits",
        "extract": {
            "title": "vail_2015_JOURNAL_11",
            "id": "1f1e27fb-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3"
        },
        "mediaInfos" : {
            "extract": {
                "title": "vail_2015_JOURNAL_11",
                "id": "1f1e27fb-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3"
            },
            "clipType": "extraits"
        },
        "type": "aod"
    }"
        data-no-instant><span class="icon-play-cercle"></span><span class="icon-pause-cercle"></span><div class="player-remote-controls"><div class="time-container"><span class="time-total"></span></div></div></a><div class="middle-block"><input class="export-inline" data-value="&lt;iframe src=&amp;quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=1f1e27fb-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3&amp;quot;&gt;&lt;/iframe&gt;" value=""><div class="titre"><p>vail 2015 JOURNAL 11</p></div><div class="embed-player-bottom-right"><div class="social-share"><span class="social-share-icon"><a target="_blank"  href="//www.facebook.com/sharer.php?u=https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=1f1e27fb-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3" data-share="Facebook" class="share" rel="nofollow" target="_blank"><span class="icon-facebook"></span></a><div class="export-copy">Copier</div><span class="icon-export"></span><span class="icon-croix"></span></span></div></div></div></div>

Scotchée depuis plus d’une semaine à une seule médaille, celle en bronze d’Adrien Théaux dans le super-G, l’équipe de France de ski attend ce vendredi 13 avec impatience. "On a coché cette date sur le calendrier depuis un moment" reconnaît Michel Vion, le président de la Fédération Française de Ski.

Et il est vrai que sur le papier, le géant masculin annoncé aujourd’hui sur la Birds of Prey (1ère manche à 18h15, seconde à 22h15) a de quoi faire saliver. D’abord parce que l’on va retrouver sur la piste deux monstres sacrés des neiges. L’autrichien Marcel Hirscher qui a déjà en poche 2 médailles d’or dans ces mondiaux (celle du super-combiné et celle de l’épreuve par équipe) a remporté quatre des cinq géant disputés cette saison. Un ogre ! Dans un autre style Ted Ligety lui non plus n’est pas mal. L’américain reste sur une série de cinq succès en coupe du monde sur cette piste de Beaver Creek (2010, 2011, 2012, 2013 et 2014).

"Tous médaillables"

 

Ligety, Hirscher et donc forcément Alexis Pinturault. En géant, ces trois là squattent les podiums. Le skieur de Courchevel (3 podiums en géant depuis octobre 2014) annoncé malade en début de semaine va mieux. Aujourd’hui, il aura à cœur de faire oublier son échec dimanche dernier lors du super-combiné mondial (5ème place). Une question d’orgueil mais sans excès. "Faut pas en avoir de trop non plus. Il y a de l’envie mais il ne faudra pas confondre l’énervement et l’orgueil avec le fait d’être relâché et d’envoyer."

Alexis Pinturault dans le rôle de chef de fil d’une bande de géantistes bleus prêts à sauter sur le podium. Parce que derrière le skieur de Courchevel, la concurrence pousse. Thomas Fanara (Praz-sur-Arly) troisième à Alta-Badia cet hiver, Victor Muffat-Jeandet (Bonneval sur Arc) et Mathieu Faivre (Isola 2000) ont également des ambitions. "On est tous médaillables, assure Thomas Fanara. De toute façon aux championnats du monde, il n’y a que trois places qui comptent."

Quant aux superstitions relatives au vendredi 13, les quatre skieurs français ont été unanimes : peu importe la date et les croyances. « C’est juste une invention et une machination » assure dans un sourire Alexis Pinturault. ►►►La liste de départ du slalom géant masculin des championnats du monde de ski de Vail-Beaver Creek en cliquant ICI.

vail 2015 blessure Marmottan  - Radio France
vail 2015 blessure Marmottan © Radio France - Franck Ballanger

Taïna Barioz craque, Anémone Marmottant se blesse

Hier dans le Colorado, la série noire de bleus s’est poursuivit lors du géant féminin. Septième chrono de la première manche et en position de jouer un podium, Taina Barioz (Courchevel) a loupé une porte après seulement 15 secondes sur le second tracé. "J’ai envie de pleurer ! Je passe encore à côté de quelque chose de beau."

La journée avait mal commencé dès le matin avec la blessure d’Anémone Marmottan. Très à l’aise sur la piste et dans les temps de l’autrichienne Fenninger, elle a du s’arrêter à quelques mètres de l’arrivée de la première manche. Son genou droit à lâché. "Suspicion de rupture du ligament croisé antérieur" a fait savoir la Fédération Française de Ski. La skieuse de Val d’Isère doit rentrer aujourd’hui en France pour une série d’examens. "C’est une journée de merde" a simplement commenté l’un des entraineurs des françaises. Quant à Tessa Worley (championne du monde en 2013) elle s’est finalement classé à à la 13ème place devant Adeline Baud 15ème.

INTERVIEW | Tessa Worley : "Je repars avec de l’espoir".

        data-asset-xtname="Extrait::vail_2015_Tessa_Worley_apres_GS::vail_2015_Tessa_Worley_apres_GS"
        data-player-mediaType="AOD"
        data-media-infos="{
    &quot;title&quot;: &quot;vail 2015 Tessa Worley après GS&quot;,
    &quot;authors&quot;: [],
    &quot;chapo&quot;: &quot;&quot;,
    &quot;visual&quot;: &quot;&quot;
}"
        data-player-media="{
        &quot;sources&quot;: [{
            &quot;name&quot;:&quot;vail 2015 Tessa Worley après GS&quot;,
            &quot;url&quot;:&quot;https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/bleu/MAT 1302 VAIL 2015 SON WORLEY APRES GS.Mp3&quot;
        }],
        &quot;export&quot;: &quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=4c1113b0-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3&quot;,
        &quot;clipType&quot;: &quot;extraits&quot;,
        &quot;extract&quot;: {
            &quot;title&quot;: &quot;vail_2015_Tessa_Worley_apres_GS&quot;,
            &quot;id&quot;: &quot;4c1113b0-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3&quot;
        },
        &quot;mediaInfos&quot; : {
            &quot;extract&quot;: {
                &quot;title&quot;: &quot;vail_2015_Tessa_Worley_apres_GS&quot;,
                &quot;id&quot;: &quot;4c1113b0-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3&quot;
            },
            &quot;clipType&quot;: &quot;extraits&quot;
        },
        &quot;type&quot;: &quot;aod&quot;
    }"
        data-no-instant><span class="icon-play-cercle"></span><span class="icon-pause-cercle"></span><div class="player-remote-controls"><div class="time-container"><span class="time-total"></span></div></div></a><div class="middle-block"><input class="export-inline" data-value="&lt;iframe src=&amp;quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=4c1113b0-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3&amp;quot;&gt;&lt;/iframe&gt;" value=""><div class="titre"><p>vail 2015 Tessa Worley après GS</p></div><div class="embed-player-bottom-right"><div class="social-share"><span class="social-share-icon"><a target="_blank"  href="//www.facebook.com/sharer.php?u=https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=4c1113b0-b32b-11e4-99ec-005056a87fa3" data-share="Facebook" class="share" rel="nofollow" target="_blank"><span class="icon-facebook"></span></a><div class="export-copy">Copier</div><span class="icon-export"></span><span class="icon-croix"></span></span></div></div></div></div>

Et pendant que la France broie du noir, l’Autriche rigole. Anna Fenninger a facilement remporté ce slalom géant et décroché du même coup sa 2ème médaille d’or dans ces mondiaux. L’autrichienne a devancé l’allemande Viktoria Rebensburg et la suédoise Jessica Lindell-Vikarby.

vail 2015 Fenninger en or en slalom géant  - Maxppp
vail 2015 Fenninger en or en slalom géant © Maxppp

►►►Le classement du slalom géant féminin des championnats du monde de ski de Vail-Beaver Creek en cliquant ICI.