Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Le pilote moto mayennais Valentin Grimoux arrête la compétition pour des raisons de santé

-
Par , France Bleu Mayenne

Il doit arrêter la compétition : le jeune pilote de moto mayennais Valentin Grimoux annonce devoir renoncer "pour un temps indéterminé" en raison de problèmes de santé.

Valentin Grimoux est contraint d'arrêter la compétition moto en raison d'un problème de santé
Valentin Grimoux est contraint d'arrêter la compétition moto en raison d'un problème de santé - Valentin Grimoux

Il doit prendre "cette triste décision d’arrêter la compétition moto" à cause de problèmes de santé : le jeune pilote mayennais Valentin Grimoux doit arrêter sa carrière "pour un temps indéterminé", précise-t-il sur sa page Facebook. A 24 ans à peine, celui qui avait été vice champion de France en 2016, en 300cc, se dit contraint de renoncer. 

"Depuis plusieurs années maintenant je souffre d’un souci de santé qui m’affaiblit énormément dans la vie de tout les jours. Faire du sport pour moi est devenu très difficile, écrit-il sur les réseaux sociaux. La moto est un sport à risque et très physique c’est pour cela qu’il est préférable de mettre un stop".

Alors qu'il était ce week-end sur le circuit de Magny-Cours pour la première manche du championnat de France Superbike  en catégorie 600cc sur sa nouvelle Yamaha, il dit avoir été, dès la première séance, "à bout de force au bout de deux tours" : "j’ai décidé d’aller jusqu’à la qualification et je me suis rendu à la direction de course pour signer mon abandon pour les courses". "Il ne me reste plus qu'à me soigner avec mes médecins et le CHU et je l’espère revenir en pleine forme, en bonne santé, afin de prendre plaisir sur la moto et faire de bons résultats", conclue le jeune pilote.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess