Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tokyo 2021 : jeux olympiques et paralympiques

Vaujany : l'équipe de France d'escrime s'entraîne à la montagne pour les Jeux olympiques de Tokyo 2021

-
Par , France Bleu Isère

L'équipe de France d'escrime s'entraîne du lundi 25 au vendredi 29 janvier à Vaujany (Isère). Ce stage en montagne doit leur permettre de se ressourcer avant la dernière compétition qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo 2021, ce sera à Budapest fin mars.

L'entraînement se déroule dans le gymnase de Vaujany
L'entraînement se déroule dans le gymnase de Vaujany - OT Vaujany

Depuis presque un an, les athlètes de l'équipe de France d'Escrime n'ont pas fait une seule compétition et pourtant, ils continuent de s’entraîner. Une situation compliquée à gérer, d'autant plus que les Jeux olympiques de Tokyo 2021 - prévus du 23 juillet au 8 août - pourraient de nouveau être annulés en raison de la crise sanitaire. Les athlètes préfèrent rester optimistes pour rester concentrés : "C'est compliqué mais on se projette aussi sur Paris 2024. On sait quand même pourquoi on s’entraîne et on a des objectifs. S'ils ne sont pas là, on en aura d'autres même si ça sera difficile à encaisser. On essaie toujours de voir plus loin pour avancer", assure Auriane Mallo, championne d'Europe 2019 par équipe.

"Je pense que venir ici, c'est une vraie bouffée d'oxygène pour nos athlètes." - Jean-François Di Martino, entraîneur 

En temps normal, les sportifs voyagent pour les compétitions et les entraînements mais depuis le début de la crise du Covid-19 en mars dernier, l'équipe n'a pas bougé de l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (INSEP). Ce stage à Vaujany est une belle opportunité pour eux : "Je pense que venir ici, c'est une vraie bouffée d'oxygène pour nos athlètes. Pour nous, c'était aussi un passage obligatoire. À la fois mentalement et pour la préparation des Jeux Olympiques. Ça va leur donner une force mentale pour repartir sur deux mois dans l'inconnu des compétitions", affirme Jean-François Di Martino, l'entraîneur de l'équipe féminine. 

Les sportifs pratiquent également le ski de fond
Les sportifs pratiquent également le ski de fond - Fédération française d'escrime (FFE)

Un entraînement qui change

Au programme : raquettes, ski de fond ou encore piscine. Les escrimeurs et escrimeuses sont heureux d'avoir pu chausser les skis. Surtout, Alya Luty, la triple championne du monde des moins de 20 ans. Elle vient de Grenoble et adore rentrer chez elle : "Je connais depuis que je suis toute petite. Mes premiers stages je les ai fait ici, les premières rencontres avec les athlètes c'était ici. Maintenant c'est bon je connais le village par cœur. Quand on vient avec l'équipe de France on me demande « Alya c'est où, c'est où ? » et moi je suis fière de présenter cette station car c'est vraiment un lieu magnifique. À chaque fois que je reviens, j'adore me réveiller et voir mes montagnes". 

Au-delà de l'aspect sportif, les coéquipiers sont heureux de pouvoir se retrouver. Ils avaient l'habitude de se voir régulièrement en dehors des entraînements mais le Covid-19 est passé par là. "Là c'est super. On mange ensemble le soir, ça rigole et je pense que c'est bien avant de retourner à Paris", confie Daniel Jérent, champion olympique par équipe à Rio 2016. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess