Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDEO - Tennis : vainqueur à Toronto, Tsonga est de retour au sommet

lundi 11 août 2014 à 11:40 - Mis à jour le lundi 11 août 2014 à 11:50 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Jo-Wilfried Tsonga a remporté dimanche soir le tournoi de Toronto, en battant en finale Roger Federer (7-5, 7-6). Une finale en forme d'apothéose pour le Français, auteur d'une semaine hors-normes, et qui pourrait bien faire son retour dans l'élite du tennis mondial.

Jo-Wilfried Tsonga, deuxième Français de l'histoire à remporter un Master 1.000 à l'étranger
Jo-Wilfried Tsonga, deuxième Français de l'histoire à remporter un Master 1.000 à l'étranger © Maxppp

Loin de la sinistrose qui planait sur une première partie de saison discrète, Jo-Wilfried Tsonga a conclu avec brio une semaine extraordinaire, dimanche soir à Toronto. Le Français s'est débarrassé de Roger Federer en finale (7-5, 7-6) pour décrocher le deuxième Masters 1.000 de sa carrière (après celui de Bercy en 2008), faisant au passage valser les statistiques.Le Manceau rejoint d'abord le club très fermé des Français ayant remporté deux de ces Masters 1.000, tournois d'importance puisque classés juste en dessous de leurs aînés du Grand Chelem. Vingt-trois ans après, il rejoint également au palmarès du tennis tricolore Guy Forget, seul Français jusqu'alors à avoir remporté un Master 1.000 à l'étranger (déjà à Toronto). Au cours de sa semaine héroïque, Tsonga a aussi égalé la performance de Cañas en 2002, en sortant quatre membres du Top 10 d'un tournoi de ce type (Djokovic, Murray, DImitrov et Federer, le Britannique étant le seul à avoir réussi à lui prendre un set).

L'US Open, juge de paix

Après sa victoire, Jo-Wilfried Tsonga rappelait qu'il était arrivé avec "une énorme confiance" dans son jeu et ses capacités, signifiant ainsi qu'il était "revenu à son meilleur niveau". "J'ai prouvé que je pouvais battre de bons joueurs, il faut compter avec moi". Dont acte : après une saison sur terre et sur herbe empruntée, le Français récolte enfin les fruits d'un changement de staff et d'une préparation physique intensive, réintègre le Top 10 et prend rendez-vous pour le dur.Suite des aventures américaines dès mardi sur les courts d'un autre Master 1.000, le tournoi de Cincinnati. Mais pour être certain que Tsonga est définitivement de retour aux affaires dans l'élite, il faudra attendre le 25 août et le début de l'US Open. Son meilleur résultat à New York est un quart de finale perdu en 2011 contre Federer, et c'est le seul tournoi du Grand Chelem où il n'a pas encore atteint le dernier carré.