Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDÉO - Une course dans les escaliers du tunnel au Mans, "c'est vraiment dur"

-
Par , France Bleu Maine

Une quinzaine d'athlètes se sont mesurés ce jeudi dans les escaliers du tunnel, à l'occasion de la "montée de l'Ascension" de Courir au Mans. Cette épreuve insolite et impressionnante demande à la fois de la puissance, de l'explosivité et de la résistance.

Le Mans, France

La montée des marches du Mans, c'est du sport ! Les 146 échelons de l'escalier qui surplombe le tunnel Wilbur Wright ont accueilli leur deuxième course ce jeudi. Une quinzaine de participants se sont mesurés dans cette compétition par manches. Premier tour, demi-finale, finale, les meilleurs ont dû sprinter trois fois.

Combien de marches à la fois ?

"C'est dur mais sympa, en fait c'est plus technique que physique", commente Kévin, qui a pris la deuxième place pour sa première participation. "Je me disais que ça devait être marrant souffle Maxime, est-ce qu'il faut monter les marches par deux, par trois ? Bon, je ne me suis entraîné que deux semaines alors forcément c'est dur".

"Arrivé en haut, on n'est plus lucide"

"Je m'entraîne souvent ici mais faire une course c'est très très violent, avoue Romain, qui courrait pour la deuxième fois et a pris la troisième place. Il faut aussi être lucide aussi mais arrivé en haut c'est presque impossible".

Le public, une centaine de spectateurs, a souffert avec les athlètes : "pour le cardio, pour les cuisses, ça doit être terrible..." Pour beaucoup de participants, le week-end suffira tout juste à récupérer.