Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDÉOS - Le champion d'équitation Patrice Delaveau en famille au Meeting d'automne de Saint-Lô

samedi 28 octobre 2017 à 5:08 Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le vice-champion du monde d'équitation Patrice Delaveau participe au Meeting d'automne de Saint-Lô cette semaine et jusqu'au dimanche 29 octobre. A ses côtés, sa fille Valentine, fait partie des plus jeunes cavaliers engagés dans la compétition mais elle rêve déjà de médailles.

La fille de Patrice Delaveau, à droite, est l'une des plus jeunes cavalières engagées au Meeting de Saint-Lô.
La fille de Patrice Delaveau, à droite, est l'une des plus jeunes cavalières engagées au Meeting de Saint-Lô. © Radio France - Bénédicte Courret

Saint-Lô, France

Elle paraît fragile et toute petite au pied de son impressionnant cheval Vivaldi d’Euskadi. Il essaie de lui mordiller la main pendant l'interview. Mais Valentine Delaveau affiche une détermination sans faille. “J’ai ça dans le sang” dit-elle. Patrice Delaveau, vice-champion du monde, et sa fille participent tous les deux aux épreuves du Meeting d'Automne de Saint-Lô (Manche) jusqu'au 29 octobre.

Ne pas lâcher si ça ne va pas"

Le cavalier normand est aussi le coach de sa fille chez eux à Deauville (Calvados). "Il est dur mais c'est ce qui fait progresser" explique l'adolescente. Les conseils de Valentine pour des jeunes filles qui voudraient devenir cavalières ? "Aimer les chevaux, savoir qu'il faut sacrifier les mercredis, les weekends, les sorties entre copines, ne pas lâcher si ça ne va pas, c'est juste une passe".

(images concours : Pixel Events)

Père et fille montent chacun dans leur catégorie mais pour Patrice Delaveau, c’est une fierté de voir Valentine le rejoindre sur son terrain. "Ça commence à être sympa de faire des concours ensemble, ce n'est plus le petit concours de poney, c'est vraiment sérieux". Sur les difficultés qui attendent sa fille dans le métier : "J'ai eu son âge et je sais que quand on est passionné, il n'y a rien à faire. Elle sait que ce métier est de plus en plus compliqué. Le métier s'est professionnalisé, les chevaux coûtent de plus en plus cher, les concours sont coûteux. Il faut parfois accepter de délaisser la compétition pour s'occuper de la rentabilité de l'écurie, de vendre les chevaux et ce n'est pas toujours simple."

La maman, la petite sœur, toute la famille a suivi Patrice et Valentine à Saint-Lô mais ne vous y trompez pas, on n’est pas obligé de faire du cheval quand on s’appelle Delaveau. La petite dernière, elle, préfère la gym et la piscine. "Pour l'instant" précise Patrice Delaveau en souriant.