Tous les sports DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

VIDEOS - JO 2016 : les images fortes et les moments marquants des Jeux olympiques de Rio

Par Laurine Benjebria et Germain Arrigoni, France Bleu lundi 22 août 2016 à 17:49

Les boxeurs Tony Yoka et Estelle Mossely ont tous deux remporté une médaille d'or à Rio
Les boxeurs Tony Yoka et Estelle Mossely ont tous deux remporté une médaille d'or à Rio © AFP - Yuri Cortez

Les Jeux olympiques se sont achevés dimanche après deux semaines de compétition fortes en émotion. La France repart glorieuse de Rio, avec 42 médailles à son compteur. Larmes, rires, surprises... Rio nous en a fait voir de toutes les couleurs. Francebleu.fr vous fait revivre les moments forts !

Pendant deux semaines, Rio a vibré au rythme des Jeux olympiques. Victoire, échec, danses, rires... Les athlètes ont tout donné pendant cette olympiade, dépassant parfois leurs limites. Ils nous ont fait vivre de grands moments de sport mais aussi de respect. Retour en vidéos sur les moments marquants des Jeux de Rio 2016.

  - Aucun(e)
-

Brahim Asloum. L'ancien champion olympique était consultant pour France Télévisions aux côtés d'Arnaud Romera pour les épreuves de boxe. A chaque combat tricolore, Brahim Asloum s'est fait connaitre pour ses commentaires enthousiastes et son soutien apporté à la "Team Solide". Le président François Hollande l'aurait même appelé pour le féliciter de ses commentaires. Lors de la finale d'Estelle Mossely, l'ancien boxeur n'a pas su contenir ses émotions et a sauté de joie devant le premier sacre olympique d'une boxeuse française.

Estelle Mossely et Tony Yoka. C'est un couple en or qui a marqué les derniers jours olympiques. Estelle Mossely a remporté sa finale des moins de 60kg, devenant la première boxeuse française à obtenir le titre olympique, le jour même de ses 24 ans. Deux jours plus tard, son compagnon Tony Yoka est devenu champion olympique dans la catégorie des plus de 91kg. Le couple est revenu de Rio avec deux médailles d'or.

LIRE AUSSI :

Teddy Riner. Champion olympique en 2012, le judoka français a conservé son titre à Rio et est devenu le judoka poids lourd le plus titré de l'histoire : avec ses huit titres mondiaux, ses cinq titres européens et ses six victoires du Grand Chelem de Paris. Quelques heures plus tôt, c'est la judoka tricolore Emilie Andéol a elle aussi décroché l'or, dans la catégorie des plus de 78kg.

LIRE AUSSI : Teddy Riner conserve son titre olympique et entre dans l'histoire

Christophe Lemaitre. Aucun Français n'avait remporté de médaille au 200m depuis 1960. A Rio, Christophe Lemaitre a changé la donne en arrivant troisième de la finale derrière le Canadien André De Grasse et le Jamaïcain Usain Bolt. Une médaille de bronze bien méritée.

LIRE AUSSI : Christophe Lemaitre médaillé de bronze sur 200m !

L'équipe de France d'équitation. C'était la toute première médaille d'or tricolore à Rio : Astier Nicolas, Karim Laghouag, Thibaut Valette et Mathieu Lemoine ont remporté l'or au concours complet par équipes. Une première depuis les Jeux d'Athènes de 2004. Deux semaines plus tard, c'est au tour de Pénélope Leprevost, Kévin Staut, Roger-Yves Bost et Philippe Rozier de sortir victorieux de l'épreuve du saut d'obstacles par équipes.

LIRE AUSSI :

Sofiane Oumiha. C'est un boxeur dont on se souviendra du nom. Le Toulousain a fait vibré son quartier de la Reynerie, mais aussi toute la France. S'il a perdu son dernier match et a dû se contenter de la médaille d'argent, le boxeur a réussi à rassembler des milliers de personnes par ses discours de paix et de respect. Rendez-vous en 2020 ?

LIRE AUSSI : Sofiane Oumiha médaille d'argent : son combat vu par ses supporters à Toulouse

  - Aucun(e)
-

Renaud Lavillenie. C'est une image forte, le perchiste français s'élance sur la piste sous les huées des supporters brésiliens. Alors qu'il ne parvient pas à franchir la barre de 6,08m, assurant le titre olympique au Brésilien Thiago Braz da Silva, le Tricolore est de nouveau hué sur le podium. Il fond en larmes avant d'être réconforté par le nouveau champion olympique et l'Ukrainien Sergueï Bubka.

LIRE AUSSI : Renaud Lavillenie en larmes lors de la cérémonie de remise des médailles

Yohann Diniz. Il n'aura peut-être pas remporté de médaille, mais le finaliste du 50km marche a remporté la médaille du courage aux yeux de nombreux spectateurs. Alors qu'il était en tête de la marche aux trente premiers kilomètres de l'épreuve, le Français a été contraint de s'arrêter, victime de douleurs gastriques. Après être reparti, il s'est évanouit, puis s'est relevé avant de s'arrêter une nouvelle fois. Malgré la douleur, le sang qui lui coulait sur les jambes et la chaleur, l'athlète tricolore est allé jusqu'au bout de l'épreuve qu'il n'était pas parvenu à finir en 2008 et en 2012. Une leçon de courage au dépit de sa santé.

LIRE AUSSI : Le marnais Yohann Diniz jusqu'au bout de l'effort sur 50 km marche

Feyisa Lilesa. C'est un geste fort qui aura marqué la fin des Jeux olympiques. Médaillé d'argent du marathon, l'athlète éthiopien a franchi la ligne d'arrivée les bras croisés en l'air. Par ce geste, Feyisa Lilesa a tenu à montré son soutien envers les opposants au régime politique de son pays. Un symbole fort au risque de sa vie. Lors d'une conférence de presse, le marathonien a expliqué son geste, "depuis neuf mois, un milliers de personnes ont été tuées".

  - Aucun(e)
-

Pierre-Ambroise Bosse. Alors qu'il termine au pied du podium des 800m, le Tricolore a choisi de finir les Jeux sur une pointe d'humour. Le Girondin s'adresse alors à son chat Rabs, lui demandant de boire un coup à sa santé : "Voilà ce que tu vas faire, tu vas descendre de ce canapé, tu vas aller jusqu'au frigo ouvrir la porte. Tu vas ouvrir une bière et tu vas l'ouvrir cul-sec pour moi". Le lendemain, Pierre-Ambroise Bosse partage une photo comique de son chat sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI : Le Girondin Pierre-Ambroise Bosse au pied du podium du 800 m

Kafétien Gomis. S'il a fini à la huitième place de la finale du saut en longueur, le Français a réussi à mettre l'ambiance. Avant de s'élancer sur la piste du stade Maracana, il a montré quelques pas de danse.

LIRE AUSSI : Kafétien Gomis : "Ça fait 12 ans que j'attends !"

Usain Bolt et André De Grasse. En pleine demi-finale du 200m, le Jamaïcain et le Canadien ont voulu marquer le coup. Pour montrer leur rapidité, les deux athlètes se sont souris. Les deux hommes se sont mêmes échangé quelques mots. La Foudre Usain Bolt aurait ainsi demandé à André De Grasse, "pourquoi tu cours aussi vite ? On n'est qu'en demi-finale".

L'équipe de France. Les athlètes tricolores ont le sens de la fête. Après avoir offert 42 médailles, les Bleus ont exalté de joie durant la cérémonie de fermeture de clôture des Jeux.

La mascotte. On l'oublie souvent mais les mascottes jouent un rôle important durant les Jeux. Dans cette vidéo, on aperçoit une mascotte essayant de faire le tour d'honneur avec une athlète victorieuse... Petit problème, la mascotte ne voit pas les obstacles et se prend les pieds dans un chariot de haies tombant ainsi à la renverse.

Jeffrey Julmis. Il aura couru pendant quelques millièmes de secondes. L'athlète haïtien s'est élancé dans le 110m haies confiant de pouvoir faire un bon temps, mais c'était sans compter les haies. Dès la première, il ne parvient pas à sauter et se la prend dans les pieds. Un échec cuisant... mais il terminera la course pour l'honneur.

  - Aucun(e)
-

Usain Bolt. Après son neuvième titre olympique vendredi, le sprinteur jamaïcain s'est mis au javelot pour s'amuser dans le stade olympique des JO de Rio. Un moment incroyable capté par l'un des envoyés spéciaux de Radio France au Brésil. Usain Bolt aurait lancé le javelot à 56m. Loin d'être ridicule mais bien loin de la médaille d'or des ces Jeux obtenue avec un jet à 90,30m par l'Allemand Thomas Röhler

Shaunae Miller. C'est sans doute une première dans l’histoire du 400m féminin. Dans un finish très serré, la Bahaméenne a plongé sur la ligne d'arrivée pour coiffer sa concurrente et lui chiper le titre olympique. une figure de style efficace que l'on retrouvera aux prochains JO ?

Les coachs mongols. Ils n'étaient pas contents et ils l'ont fait savoir. Une décision des juges prive le lutteur mongol Mandakhnaran Ganzorig d'une médaille de bronze dans la catégorie des 65 kg. Furieux, les entraîneurs de l'athlète se sont déshabillés en signe de protestation. Vous avez dit pas commun ?

Shinzo Abe. Le premier ministre japonais s'est déguisé en Super Mario lors de la cérémonie de clôture pour célébrer le passage de relais entre le Brésil en le Japon, en tant que pays hôte des JO en 2020. Shinzo Abe dit avoir voulu "montrer l'influence japonaise".

Retrouvez notre dossier ici.