Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Water-polo : les féminines de l'Union Saint-Bruno Bordeaux visent une nouvelle finale

vendredi 20 avril 2018 à 0:00 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Vainqueures en demi-finale aller de Nice (10-4), les féminines de l'Union Saint-Bruno de Bordeaux se déplacent sur la côte d'Azur, ce samedi pour le match retour. Avec l'objectif de disputer, pour la quatrième fois consécutive, la finale du championnat de France.

Toute l'équipe lors de l'entraînement jeudi soir, piscine judaïque à Bordeaux.
Toute l'équipe lors de l'entraînement jeudi soir, piscine judaïque à Bordeaux. © Radio France - Thomas Coignac

Bordeaux, France

Jamais trois sans quatre ? Ce samedi, les filles de l'Union Saint-Bruno se déplacent à Nice, en demi finales du championnat de France. Et visent la finale pour la quatrième année consécutive. Pour cela, il faut gagner samedi. En cas de victoire azuréenne, les Bordelaises auraient une session de rattrapage. Elles disputeraient un match d'appui, dans la foulée, dimanche à Nice. 

Et pourquoi pas, pour la première fois, viser le titre ? Les trois dernières années, Bordeaux a été battu par Lille. "Elles ont des moyens bien supérieurs, dit l'entraîneure-joueuse bordelaise Louise Guillet, blessée et forfait pour la fin de saison. Et chaque année, elles achètent une étrangère en plus qui fait la différence. Mais bon, ça veut peut-être dire qu'elles ont peur de nous". Les Lilloises ont remporté les quatre dernières éditions de la Pro A féminine, et ne comptent visiblement pas s'arrêter là, puisqu'elles ont pris le dessus sur Saint-Jean-d'Angély lors du premier match de la demi-finale. 

Une section sport-étude au lycée en 2019 

Et pour faire le match, Bordeaux aussi s'est renforcé. En allant chercher la Brésilienne Viviane Kretzmann et toute son expérience. A 24 ans, elle a participé aux Jeux Olympiques 2016 avec son pays. "J'essaie d'emmener de l'expérience à l'équipe. Je découvre le championnat de France, mais je suis sûr qu'on peut le gagner. Si on joue comme on a joué contre Nice, je suis sûr qu'on peut le gagner."

Match d'entraînement face à l'équipe masculine, jeudi, piscine Judaïque à Bordeaux.  - Radio France
Match d'entraînement face à l'équipe masculine, jeudi, piscine Judaïque à Bordeaux. © Radio France - Thomas Coignac

De son côté, l'entraîneur Benoît Cornier, qui a emmené à chaque fois son équipe de Bordeaux en finale depuis qu'il est sur le banc, se satisfait de cette régularité. "C'est la preuve du travail accompli au sein du club, se réjouit-il. On voit que le travail paie. Et on espère enfin, cette fois-ci, prétendre au titre.". En tout cas, Saint-Bruno continue de se structurer. Le club va, en 2019, créer une section sport-étude en partenariat avec le lycée Magendie de Bordeaux, ce qui existe déjà pour le collège. "Il faut laisser le temps au temps," dit Louise Guillet. Mais si le club pouvait en gagner un peu, en décrochant un titre...