Tous les sports DOSSIER : Jeux Olympiques de Rio 2016

JO 2016 : le marnais Yohann Diniz jusqu'au bout de l'effort sur 50 km marche

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 19 août 2016 à 16:49

Yohann Diniz lors de l'épreuve du 50 km marche ce vendredi 19 août.
Yohann Diniz lors de l'épreuve du 50 km marche ce vendredi 19 août. © Maxppp - Maxppp

Le marnais Yohann Diniz a terminé 7ème du 50 kilomètres marche ce vendredi 19 août. Yohann Diniz, âgé de 38 ans, reviendra des JO de Rio sans médaille, mais il mérite au moins la médaille du courage après une course folle.

C'est ce qui manquait à Yohann Diniz : une médaille olympique. Le marnais, triple champion d'Europe, vice champion du monde et recordman du monde du 50 kilomètres marche, n'a pas réussi ce vendredi à conquérir la médaille qui lui manquait. Pourtant en tête dès le début de la course, Yohann Diniz a été impressionnant jusqu'à la mi-épreuve comptant une minute 50 secondes d'avance sur ses concurrents, avant de s'arrêter. Au bord de la rupture, victime d'un malaise même, le marnais est allé au bout de sa course. Il termine 7 ème de la course -remportée par le slovaque Matej Toth- malgré plusieurs arrêts.

Pas de médaille olympique pour Yohann Diniz

Licencié à l'EFSRA, le club d'athlétisme de Reims, Yohann Diniz a toujours eu une histoire compliquée avec les Jeux Olympiques. Contraint à l'abandon lors des JO de Pékin en 2008, Yohann Diniz avait été disqualifié après l'arrivée de la course en 2012 à Londres pour s'être ravitaillé hors zone. Yohann Diniz, né à Epernay, qui avouait avant la course, courir sans pression : "Mentalement maintenant il n'y a pas de problème, je me dis de toute façon que chaque course peut être la dernière, à mon âge 38 ans... prendre du plaisir sur la course, c'est ça le plus important".

C'est une performance extraordinaire -- Gilbert Marcy de l'EFSRA

Cette épreuve du 50 kilomètres marche a été regardée et très commentée. L'un des premiers à féliciter Yohann Diniz après la course, malgré la distance, c'est Gibert Marcy, le président du club d'athlétisme de Reims, l'EFSRA où Yohann Diniz est licencié. "Il avait des ennuis intestinaux ça n'a pas facilité les choses, plus une énorme chaleur, donc ça a rajouté de la douleur à sa douleur... mais il fait 8 ème aux Jeux Olympiques : c'est une performance extraordinaire !", souligne Gilbert Marcy.