Tous les sports

JO 2016 - Yohan Diniz : "Je me suis battu pour tous les gens qui me soutiennent"

Par Sophie Constanzer, France Bleu Champagne-Ardenne dimanche 21 août 2016 à 8:47

Yohann Diniz à l'issue de sa course le 19 août à Rio.
Yohann Diniz à l'issue de sa course le 19 août à Rio. © Maxppp - Maxppp

Yohann Diniz est revenu sur le 50 kilomètres marche qu'il a terminé, au courage, vendredi 19 août aux Jeux Olympiques de Rio. Au bord de la rupture, le Marnais a terminé la course 8ème, et il avoue n'avoir pas pensé à s'arrêter.

"Il y a des gens qui ont voulu que je m'arrête, je me suis pas arrêté..." : le Marnais Yohann Diniz confirme qu'il n'a jamais envisagé de s'arrêter dans l'épreuve du 50 kilomètres marche vendredi 19 août à Rio. Une épreuve qui restera dans les mémoires et qu'il a terminé à bout de forces, malgré plusieurs arrêts et même un malaise. Victime de problèmes gastriques et de saignements, Yohann Diniz, licencié à l'EFSRA athlétisme Reims, a dû être hospitalisé à l'issue de la course pour être réhydraté. Arrivé finalement 8ème de la course -7ème avant qu'un athlète soit requalifié- le marnais revient sur sa course.

On m'a aidé à me relever, ça je m'en souviens même pas... -- Yohann Diniz

"J'arrivais plus du tout à suivre et j'avais des douleurs, après je crois que je suis tombé... On m'a aidé à me relever, ça je m'en souviens même pas". Désorienté pendant la course, marquant des pauses à plusieurs reprises, Yohann Diniz confirme que son staff lui a demandé de s'arrêter : "j'ai juste redemandé la direction, je savais plus où je devais aller, de quel côté je devais marcher, et voilà ils m'ont dit c'est par là ! ils m'ont dit faut que t'arrêtes". Visiblement, la volonté d'être classé au moins une fois dans une course olympique -il avait abandonné à Pékin en 2008, et avait été déclassé à Londres en 2012- était plus forte.

Je me suis toujours battu dans la vie

Et pas question pour Yohann Diniz d'exprimer des regrets: "ça fait partie des anciennes valeurs de l'olympisme". Le marnais assume et avoue avoir pensé à ses proches. "Moi je me suis toujours battu dans la vie... forcément je me suis battu un peu plus pour tous les gens qui me soutiennent, que j'aime, et pour mes proches". Yohann Diniz, 38 ans, qui donne déjà rendez-vous à ses supporters pour les championnats du monde en août 2017.

"ça fait partie des valeurs de l'olympisme"

Partager sur :