Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Paris 2024

INFO FRANCE BLEU - Sept centres de préparation aux Jeux de Paris 2024 retenus dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

INFO FRANCE BLEU - Sept sites sportifs dans l'Yonne ont été retenus pour servir de centres de préparation aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Des sites qui s'étaient tous portés candidats l'an dernier.

Le stand de tir à l'arc du club de Brienon-sur-Armançon (Yonne), la Sentinelle de Brienon, a été désigné, de même que six autres sites sportifs icaunais, comme centre de préparation pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.
Le stand de tir à l'arc du club de Brienon-sur-Armançon (Yonne), la Sentinelle de Brienon, a été désigné, de même que six autres sites sportifs icaunais, comme centre de préparation pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. © Radio France - Flore Catala

Reçus 7 sur 7 pour les installations sportives icaunaises ! Selon les informations de France Bleu Auxerre, sept sites de l'Yonne ont été retenus pour servir de centres de préparations aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Voici la liste des clubs concernés :

  • L'Entente Sportive du Florentinois pour l'athlétisme olympique et paralympique
  • Le Rugby Club Auxerrois pour le rugby
  • Le Sens Volley 89 pour le volley
  • La Sentinelle de Brienon pour le tir à l'arc olympique et paralympique
  • Le Tennis Club de Sens pour le tennis
  • L'AJ Auxerre pour le football
  • La Patriote Sénonaise pour le tir sportif olympique et paralympique

Des clubs qui s'étaient tous portés candidats l'an dernier. Leurs installations ont été retenues comme centres de préparation pour la qualité de leur structure qui serviront de véritable base arrière pour les athlètes du monde entier avant les Jeux de Paris. Des athlètes qui pourront venir s'y entraîner juste après la fin de ceux de Tokyo prévus à l'été 2021. 

"Les gens vont se rendre compte que Saint-Florentin existe" - Daniel Maillard, secrétaire de l'Entente Sportive du Florentinois

Pour ces sept sites, leurs clubs, les villes qui les accueillent et plus globalement le département, c'est un coup de projecteur immense tant du point de vue sportif qu'économique comme le fait remarquer Daniel Maillard, secrétaire du club de l'Entente Sportive du Florentinois, également président du comité d'athlétisme de l'Yonne mais aussi 1er adjoint à la mairie de Saint-Florentin : "C'est une reconnaissance du travail que l'on réalise depuis quelques années avec la mairie. Et je pense que cela peut accélérer les projets en ville, notamment celui d'un hôtel. Cette nomination va apporter une retombée médiatique. Les gens vont se rendre compte que Saint-Florentin existe."

Et notamment du côté de l'athlétisme. "Dans 15 jours, on va encore organiser des championnats de sport adapté, on est déjà prêts à accueillir des compétitions dans lesquelles des délégations seraient susceptibles de venir. Car les Jeux, ce n'est pas que les Olympiques, il y a aussi les Paralympiques après. Tout ça confirme notre ambition de faire de Saint-Florentin une ville sportive" insiste Daniel Maillard. 

Les installations de l'AJ Auxerre serviront comme centre de préparation pour les Jeux de Paris 2024 en football.
Les installations de l'AJ Auxerre serviront comme centre de préparation pour les Jeux de Paris 2024 en football. © Radio France - Nicolas Fillon

"On a la chance d'avoir des installations parmi les plus belles de France" - François Degrande, président de la Sentinelle de Brienon

Satisfaction également du côté de la Sentinelle de Brienon (tir à l'arc), et son président François Degrange : "C'est très intéressant d'avoir été sélectionné, dans le sens où il s'agit d'une ouverture sur l'Yonne. On est quand même un département rural, pas très loin de Paris. " 

Et l'archer de compléter : "Après les superbes Jeux de Pékin en 2008 pour notre club (belle moisson de médailles avec notamment Bérengère Schuh côté olympiques et Fabrice Meunier côté paralympiques), on a la chance d'avoir des installations parmi les plus belles de France. Quand on peut avoir la chance de partager nos équipements avec des pays étrangers et mettre en commun nos ressources pour les recevoir, on se dit que c'est un atout énorme. C'est aussi ça, l'esprit olympique."

Quelles futures délégations viendront dans l'Yonne ?

Reste donc savoir quelles nations vont choisir de venir s'entraîner dans l'Yonne. Mais la proximité avec Paris peut permettre d'envisager la venue de belles délégations sur le sol icaunais. 

"On a déjà commencé à travailler avec les ambassades, mais on va aussi faire du lobbying, via les fédérations et les industriels icaunais qui travaillent à l'étranger", précise Patrice Hennequin, président du Comité départemental olympique et sportif. "On va faire un travail de fond, et pas uniquement de la présentation. Notre projet, Yonne 2024, est global. On va former un maximum de personnes à l'anglais, que ce soit dans les clubs sportifs qui peuvent recevoir, que ce soit dans l'hôtellerie, afin d'accueillir les délégations et de communiquer avec elle. Cela peut être une grosse plus-value."

Pour l'ES Florentinois, "il ne faudra pas compter sur des pays comme les États-Unis ou la Russie, mais parmi les 198 délégations en athlétisme, on en trouvera toujours une qui voudra bien venir à Saint-Florentin", croit son secrétaire Daniel Maillard. "Surtout qu'on est à 1h30 de Paris, il ne faut pas oublier", insiste-t-il.

Les installations du Rugby Club Auxerrois ont également été retenues pour servir de centre de préparation pour les Jeux de Paris 2024.
Les installations du Rugby Club Auxerrois ont également été retenues pour servir de centre de préparation pour les Jeux de Paris 2024. © Radio France - Nicolas Fillon

"On sait que les grosses délégations, on ne les aura pas, on aura des petites équipes" - Patrice Hennequin, président du Comité départemental olympique et sportif de l'Yonne

Après avoir été en cheville avec la délégation chinoise de tir à l'arc, François Degrange, le président de la Sentinelle de Brienon, nous indique qu'elle ne viendra pas. "Ils ont choisi de venir s'entraîner en région parisienne, ce que je peux comprendre. Je suis en discussion avec la fédération allemande, avec qui j'ai de bons contacts, mais il n'y a rien de certain."

Pour François Degrange, "le seul handicap" au cahier des charges pour Brienon-sur-Armençon, "c'est que la zone hôtelière est située à vingt minutes, à Monéteau. En dehors de ça, le gros avantage chez nous, c'est que l'on peut tirer à l'arc dans un calme très relatif avant d'attaquer les grosses compétitions. Notre club-house et notre terrain sont équipés, même pour les paralympiques et les athlètes en fauteuil, ce qui permettra aux athlètes de se préparer au mieux pour les Jeux".

"On sait que les grosses délégations, on ne les aura pas, on aura des petites équipes. Il y a déjà des tractations et des conventions avec des Fédérations en cours de création pour essayer d'accueillir des équipes pour leurs entraînements, et faire de belles choses" promet Patrice Hennequin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess