Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Charlie Dalin termine 2ème de la Vendée-Arctique

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)
Le Havre, France

Pour sa première course en solitaire sur un grand monocoque Imoca le skipper havrais Charlie Dalin a terminé ce mardi soir aux Sables d'Olonne en Vendée à la 2ème place de la Vendée-Arctique moins d'une heure après le vainqueur Jérémie Beyou.

Charlie Dalin à son arrivée aux Sables d'Olonne
Charlie Dalin à son arrivée aux Sables d'Olonne - E.Stichelbaut - polaRYSE / IMOCA

La Vendée-Arctique a offert un final intense et plein de suspense. Cette course inédite fut organisée pour remplacer les deux transatlantiques annulées au printemps en raison du Covid 19 et dans l'optique pour les skippers du Vendée Globe cet hiver. Il s'agissait d'une boucle en Atlantique Nord emmenant d'abord la flotte au plus près du Cercle Arctique, près de l'Islande, pour redescendre sur les Açores et revenir en Vendée.

Jérémie Beyou (Charal), à la barre d'un monocoque nouvelle génération capable de voler grâce à ses foils, a remporté la course en 10 jours 5 heures et 14 minutes.  A peine une heure plus tard le havrais Charlie Dalin (Apivia), à la barre de son monocoque lui  aussi récent sorti en août 2019, a coupé la ligne après 10 jours 6 heures 4 minutes pour sa toute première course en solitaire sur Imoca. Sur ce même bateau il avait gagné la Transat Jacques Vabre en novembre 2019 mais en duo avec Yann Elies. Puis Thomas Ruyant (LinkedOut)  a rapidement complété le podium 20 minutes plus tard. Le trio a mené tout du long la course. 

Je ne me sentais pas partir sur le Vendée sans un essai en course et celle-ci a parfaitement rempli son rôle. Charlie Dalin

Arrivé au ponton des Sables d'Olonne fatigué mais ravi Charlie Dalin s'est confié: "il y a eu énormément de situations à gérer,des changements de voile. C'était une course d'entraînement parfaite mais on était plus sur un rythme Solitaire du Figaro que Vendée Globe. J'ai passé beaucoup de temps à régler le bateau pour améliorer la performance. Ces bateaux vont très vite mais le coût est l'inconfort, là on est partis 10 jours, le Vendée ce sera 7 fois plus long".

Le départ du Vendée Globe, le tour du monde en solitaire et sans escale, est prévu le 8 novembre depuis Les Sables d'Olonne.Sur les 35 skippers inscrits 20 s'étaient alignés sur la Vendée-Arctique.

La réaction de Charlie Dalin à l'arrivée

Choix de la station

À venir dansDanssecondess