Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Eric Delamare, skipper de la région Normandie : deux ans "pour se faire un nom dans la Voile"

mardi 1 novembre 2016 à 10:21 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La région Normandie a choisi Eric Delamare pour lui confier pendant deux ans son bateau et le budget pour l'inscrire sur le circuit Figaro. A 18 ans, Eric est conscient de la chance qui lui est offerte et compte bien transformer l'essai.

Eric Delamare espère bien transformer cette opportunité pour faire de la voile son métier
Eric Delamare espère bien transformer cette opportunité pour faire de la voile son métier © Radio France - Olivier Duc

caen

Il n'a que 18 ans et n'a pas encore le permis. Il passera son Bac Pro en électronique sur la cession de septembre car en juin prochain il sera en mer et participera à la Solitaire du Figaro. En réussissant la sélection de la Normandie, Eric Delamare a décroché le bateau de la région et un budget pour deux ans.

"Pouvoir vivre de sa passion est un rêve d'enfant"

"J'attend surtout de progresser et de découvrir pendant ces deux saisons, explique le jeune Ouistréhamais. Et se faire entre-guillemet un nom dans la voile et espérer que cela ne s'arrête pas au bout de deux ans. Pouvoir vivre de sa passion est un rêve d'enfant."

Le Bateau, Eric Delamare est tombé dedans à peine sortie de la maternité. Il veut en faire aujourd'hui son métier et prépare activement sa première future saison. Il espère être retenu au Pole Finistère course au large de Port-la-Forêt. Il va enchaîner les entraînements en mer cet hiver afin d'être prêt.

Se préparer aux étapes de 3-4 jours où l'on ne dort pas beaucoup

"Cela demande quand même beaucoup de conditions physiques pour être le plus performant pendant les étapes de 3-4 jours avec des nuits en mer où on ne dort pas beaucoup." Le bateau de la région entrera également en chantier. Tout devra être prêt pour la première course, la Normandie Solo (15-19 mars 2017). Il devra également chercher des partenaires pour accroître son budget et défendre pleinement ces chances sur le circuit Figaro.

Réécouter le Normandie Sports consacré à Eric Delamare