Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

François Gabart remporte la 12ème Transat Jacques Vabre

samedi 7 novembre 2015 à 7:17 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Breizh Izel, France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu La Rochelle et France Bleu Pays Basque

Après 12 jours, 17 heures et 29 minutes de course, le charentais est le premier à avoir rejoint Itajai, au Brésil, peu avant 7h (heure française), ce samedi. Il devance le Sodebo de Thomas Coville, lui aussi engagé dans la catégorie Ultime.

François Gabart
François Gabart © Radio France - Véronique Houdan

Le Havre, France

Au même âge, aucun navigateur n'a jamais obtenu pareil palmarès. François Gabart n’a que 32 ans, mais il a déjà presque tout gagné : le Vendée Globe 2012,* la route du Rhume 2014* et désormais la Transat Jacques Vabre 2015. Malheureux et malchanceux lors de l’édition précédente, avec un démâtage à quelques milles des côtes brésiliennes, François Gabart a eu, cette fois, tous les dieux de la voile de son côté et a fait preuve d’une impressionnante maitrise.

Les yeux s’écarquillent encore d’avantage face à cette performance, quand on sait que Gabart n’a pris en main son voilier qu’un mois et demi avant l’épreuve, sans pouvoir le confronter à de grosses difficultés. La bête ? Un maxi trimaran aux dimensions insensées ; 30m de long, 21m de large et 33,5m de haut, avec lequel le navigateur et son co-skipper Pascal Bidégorry sont parvenus à monter jusqu'à plus de 40 noeuds, soit près de 80km/h, durant la course.

Longtemps, François Gabart aura occupé la place de second dans cette transat, mais sans jamais vraiment se laisser distancer par le Sodebo de Thomas Coville. Ensuite, celui qui réside à la Forêt Fouesnant dans le Finistère a poussé la machine et doubler son principal et unique concurrent, après les abandons de Prince de Bretagne et d'Actual dans la Catégorie Ultime. Dès lors, épargné par les soucis techniques, plus rien ne pouvait l'arrêter et c'est logiquement que le jeune homme inscrit aujourd'hui son nom à la liste prestigieuses des vainqueurs de la Route du Café, sans faire tomber cependant l'unique référence sur ce trajet, établi en 2013 par Sébastien Josse et Charles Caudrelier : 11 jours et 5 heures.

La ligne d'arrivée a été coupée en pleine nuit, peu avant 7h, heure française. Le bateau doit maintenant être guidée jusqu'à la Marina d'Itajai, où il devrait s'amarrer aux alentours de 8h30. Le Sodebo de Thomas Coville et de Jean Luc Nélias, lui aussi engagé dans la catégorie Ultime, est attendu dans la matinée.

François Gabart dans son chantier 1/3 - Radio France
François Gabart dans son chantier 1/3 © Radio France - Benjamin Bourgine

Un second titre pour Pascal Bidégorry

Déjà vainqueur en 2005 avec Lionel Lemonchois dans la catégorie MOD 70, le basque Pascal Bidégorry récidive, lui qui en 2013 avait terminé 2ème de l'épreuve avec Marc Guillemot sur le bateau Safran engagé dans la catégorie Imoca.

Derrière, les premiers Imoca, justement, sont attendus mercredi au plus tôt. Le trio de tête est toujours composé de PRB, Banque Populaire et surtout Queguiner/Leucémie Espoir avec le havrais Charlie Dalin, co-skipper de Yann Eliès.