Voile

Jean Le Cam met à l'eau "Hubert" et compte toujours s'aligner au départ du Vendée Globe

Par Benjamin Bourgine, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Loire Océan et France Bleu jeudi 11 août 2016 à 18:06

Jean "fera le Vendée Globe 2016". C'est son credo
Jean "fera le Vendée Globe 2016". C'est son credo © Radio France - Benjamin Bourgine

C'est un sacré défi : prendre le départ du prochain Vendée Globe, sans avoir encore réuni le budget pour cela. Le skipper de Port-la-Forêt a tout de même franchi une étape importante ce jeudi, avec la mise à l'eau du bateau.

" Quand les choses sont trop simples, elles n'ont pas ce petit goût salé ". Jean Le Cam et son éternelle tignasse sont toujours prêts à vous dégainer une phrase qui fait mouche. Ce jeudi à Port-la-Forêt, ce n'est pas jour de fête, mais ça y ressemble. Aujourd'hui, le Roi Jean met son bateau à l'eau. Avec rarement aussi peu d'argent, mais aussi avec rarement autant de soutien populaire. Plus de 350.000€ déjà récoltés grâce à une collecte sur internet, c'est bien mais pas encore suffisant, quand certaines équipes ont des budgets qui se comptent en millions.

Le slogan et un dessin de Titouan Lamazou... L'étrave de "Hubert", joliment décoré - Radio France
Le slogan et un dessin de Titouan Lamazou... L'étrave de "Hubert", joliment décoré © Radio France - Benjamin Bourgine

Reprendre ses marques...

Au menu du jour, techniquement, mettre à l'eau, remettre le moteur en marche, mâter, et préparer le test à 90° (un test d'équilibre, en penchant le bateau, ici expliqué par le skipper Paul Meilhat, c'est obligatoire pour les monocoques qui vont faire le Vendée Globe).

Le mâtage, moment délicat. Le mât est seulement tenu par la grue - Radio France
Le mâtage, moment délicat. Le mât est seulement tenu par la grue © Radio France - Benjamin Bourgine

...Et continuer à chercher des sous

Et où en est la campagne de financement, Jean ? Après un printemps à récolter de l'argent via une plateforme de Crowdfunding très populaire, il en manque encore un peu... " Clairement, on n'est pas encore à la moitié de ce qu'il faut comme budget, mais ce n'est pas fini, des entreprises peuvent encore nous rejoindre ".

Premiers bords, semaine prochaine

Malgré tous ces soucis, on se demande comment l'énorme tignasse brune de Jean Le Cam n'a pas plus de cheveux blancs. " C'est vrai que c'est pas des situations confortables, mais c'est de situations qui créent des moments exceptionnels " . En attendant, il va falloir faire naviguer ce bateau. Après le test à 90°, et toute la préparation nécessaire, les premières navigations devraient avoir lieu la semaine prochaine indique Jean Le Cam. Des sessions d'entrainement à Port-la-Forêt sont prévues dès le mois de septembre.

"Hubert", l'hommage discret et élégant

Quand au nom du bateau, il s'appelle "Hubert" du nom d'Hubert Desjoyeaux, aujourd'hui disparu. Il était le frère de Michel Desjoyeaux, concepteur de ce bateau et ami d'enfance de Jean Le Cam avant de devenir un fidèle allié dans ses projets maritimes.

Partager sur :