Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

VIDÉO - Jean Le Cam, quatrième du Vendée Globe : "J'ai connu l'insoutenable"

Le doyen du Vendée Globe, Jean Le Cam a franchi la ligne d'arrivée ce mercredi 28 janvier en huitième position. Grâce au jeu des bonifications il termine à la quatrième place.

Jean Le Cam a son arrivée aux Sables-D'Olonne ce jeudi 28 janvier.
Jean Le Cam a son arrivée aux Sables-D'Olonne ce jeudi 28 janvier. - Jean-Louis Carli /Alea

Huitième sur la ligne et finalement quatrième au classement après bonifications. Le skipper breton Jean Le Cam est arrivé aux Sables-d'Olonne aux alentours de 20h30 ce mercredi 28 janvier "à la place du con" comme il le dit lui-même. Le "Roi Jean" a bouclé sa course en un peu plus de 81 jours.

À son arrivée au ponton, le doyen de la course, âgé de 61 ans, a révélé avoir frôlé l'abandon et souffert comme jamais sur ce cinquième Vendée Globe. Après avoir débarqué Kevin Escoffier, sa coque s'est fissurée et il a dû colmater son bateau pendant toute la suite du tour du monde. "J'ai connu pas mal de trucs assez difficiles dans ma vie mais là j'ai connu l'insoutenable. C'est quand même incroyable que je sois là," a confié le marin. "Et en plus, il y a le classement ! Je n'ai pas eu beaucoup de chance dans ma vie mais là j'ai été servi."

Chaque jour tu te dis qu'il ne faut pas que ça tape.

Après le sauvetage de Kevin Escoffier, le skipper a connu plusieurs avaries. "Quand j'ai débarqué Kevin j'étais dans le front chaud et le lendemain le bateau était délaminé. Imaginez la mousse qui craque et la coque qui bouge. Il fallait que je trouve une solution, j'ai tout réparé avec des cloisons, mais je n'avais pas assez de résine. Ça a de nouveau pété plus tard au milieu du Pacifique et chaque jour et chaque heure tu te dis qu'il ne faut pas que ça tape."

Pas beaucoup de plaisir sur la fin de la course

"Si tu me dis de repartir demain, je te dis non.  Je suis content d'être arrivé, c'est tout. Quand tu es stressé du matin au soir, du plaisir il n'y en a pas beaucoup," a confié Jean Le Cam, interrogé sur son envie de repartir pour un nouveau tour du monde. "Pour le moment je ne sais pas ce qui m'attend et parfois c'est bien de ne pas savoir," a souri le Breton.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess