Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Voile

Jean-Luc Van Den Heede arrive en vainqueur aux Sables d'Olonne après sa course autour du monde "à l'ancienne"

mardi 29 janvier 2019 à 10:25 Par Mikaël Roparz et Marc Bertrand, France Bleu, France Bleu Loire Océan, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

Le skipper vendéen est arrivé aux Sables d'Olonne mardi matin à 10h15 après 212 jours de mer pour la Golden Globe Race, un tour du monde sans aucune technologie embarquée. Le marin était parti à l'assaut des océans le 1er juillet dernier.

Jean Luc Van den Heede à son arrivée aux Sables d'Olonne
Jean Luc Van den Heede à son arrivée aux Sables d'Olonne © Radio France - Marc Bertrand

Les Sables-d'Olonne, France

À 73 ans, "VDH" comme on l'appelle, a bouclé en vainqueur l'aventure de la Golden Globe, une course autour du monde, seul, sans GPS, sur son bateau de moins de 11 mètres.  Une arrivée en musique et devant la foule massée sur la jetée des Sables.  

Arrivée de Jean-Luc Van Den Heede à Port Olona - Radio France
Arrivée de Jean-Luc Van Den Heede à Port Olona © Radio France - Marc Bertrand

Cette aventure est un exploit pour celui qui a déjà accompli cinq fois le tour du monde. Début novembre, alors qu'il naviguait au large des côtes chiliennes, celui qui fut prof de maths dans le Morbihan chavire. Son mât est endommagé. Il est obligé d'utiliser son téléphone par satellite. Un coup de fil interdit qui lui vaut des points de pénalité. Il a même pensé abandonner. Et malgré cette pénalité de 18 heures, il est resté en tête de la course.  

Avant de prendre le départ de la course, Jean Luc Van den Heede a réalisé 6 mois de travaux de remise en état sur son voilier, un Rustler 36.