Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile DOSSIER : La Route du Rhum 2018

Kito de Pavant en route vers Saint-Malo

mercredi 3 octobre 2018 à 17:03 Par Sébastien Garnier, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Hérault

Le skipper héraultais a quitté Port Camargue ce mercredi matin à bord du Class 40 Made in Midi pour rallier Saint-Malo où sera donné le 4 novembre le départ de la célèbre Route du Rhum. Il espère arriver à destination dans une quinzaine de jours.

Le bateau de Kito de Pavant avec lequel il sera au départ de la Route du Rhum
Le bateau de Kito de Pavant avec lequel il sera au départ de la Route du Rhum

Le Grau-du-Roi, France

Accompagné de deux amis, le navigateur héraultais Kito de Pavant a pris la mer ce mercredi de Port Camargue, pour rallier Saint-Malo, d’où il prendra le départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, le 4 novembre prochain : 1.700 milles entre Méditerranée, Atlantique et Manche, en passant par le détroit de Gibraltar.

Kito connaît le chemin sur le bout des doigts 

"Toutes les courses au large partent de l’Atlantique et cela nous oblige à s’envoyer le convoyage jusque là-haut, note Kito de Pavant. Mais je considère cette navigation comme un énorme avantage. Tu t’habitues doucement aux conditions que tu vas avoir au départ de la Route du Rhum. Tu prends le temps, tu t’amarines sans prendre de risques. Et tu fais ça avec deux potes, c’est agréable. Et puis, à force, je connais la route."

Pour ce convoyage de plus de 3.200 kilomètres, notre marin est parti avec ses "vieilles" voiles, pour épargner les voiles neuves qui équiperont Made in Midi lors de la course. Quant à l’avitaillement à bord, contrairement à la prochaine transat en solitaire, pas (trop) de restrictions de poids."On a pris du rhum", rigole Kito. Vu les conditions qui vont se rafraîchir dans le golfe de Gascogne, il faudra au moins ça pour se réchauffer !  

Quinze jours de navigation 

Kito de Pavant se donne une quinzaine de jours pour rallier le port malouin (il doit obligatoirement être présent sur place avant le 24 octobre). Histoire, une fois arrivé à Saint-Malo, de laisser son Class 40 Made in Midi aux mains de son équipe technique. "Le bateau est prêt, mais il y a toujours des dernières petites bidouilles, explique t-il. Et de prendre un peu de temps pour lui : "Un petit tour à la montagne" avant le grand départ le 4 novembre.