Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Kito de Pavant s'engage sur un formidable tour de la Sicile avec son bateau Made in Midi

Le skipper occitan Kito de Pavant prend le départ d'une vieille et prestigieuse classique de la Méditerranée, ce samedi : la Rolex Middle Sea Race. Quatre-vingt bateaux vont s'élancer de La Valette, à Malte, peu avant midi.

Kito de Pavant et trois coéquipiers prennent place à bord du Class40 Made in Midi pour cette course
Kito de Pavant et trois coéquipiers prennent place à bord du Class40 Made in Midi pour cette course © AFP - Olivier Blanchet

Au programme : 606 milles dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour de la magnifique Sicile, en Italie. C'est ce qui attend Kito de Pavant, à bord du Class-40 Made in Midi, à partir de ce samedi midi et sans doute jusqu'au 21 octobre. La dernière grande course de l'été en Méditerranée, alors que de nombreuses ont sauté, ces derniers mois, en raison de la pandémie de coronavirus. 

Le bateau a quitté Port-Camargue pour arriver sur place vendredi dernier, avec à ses commandes Kito de Pavant et Gwen Gick, prêt à concourir pour la 41ème édition de cette course en équipage. Parmi les autres participants, vint-et-une nationalités représentées, dont "de nombreux italiens", répartis dans différentes catégories. 

Pour le navigateur héraultais, toujours passionné et jamais rassasié, l'objectif sera avant tout de "se faire plaisir et de porter haut les couleurs de l'Occitanie" après des mois compliqués, mais durant lesquels il souligne avoir toujours été soutenu par ses sponsors et partenaires, alors que "la période n'était simple pour personne", d'un point de vue économique. 

Kito de Pavant veut d'autant plus profiter de celle belle course, qu'il ne sera pas au départ du Vendée Globe, le 8 novembre, lui qui en a préparé trois au cours des quinze dernières années : "Un pincement au coeur, mais pas un déchirement" assure le marin de 59 ans qui a malgré tout plusieurs projets en tête, pour les mois et les années à venir. Il souhaite notamment participer au tout premier Globe40, qui devrait se tenir l'été prochain : un tour du monde en double au départ de Tanger, au Maroc, organisé par Sirius Events. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess