Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Voile - Transat Jacques Vabre : Lalou Roucayrol voudrait "faire de l'Aquitaine, un vrai pôle de la voile française"

vendredi 3 novembre 2017 à 10:25 Par Stéphanie Brossard et Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Avant le départ de la Transat Jacques Vabre dimanche au Havre, Lalou Roucayrol a jeté l'ancre sur France Bleu Gironde. A 53 ans, il évoque une passion qui doit l'amener à courir au moins jusqu'à la route du Rhum l'an prochain, et son espoir de voir naître un jour "un Port-La-Forêt du Médoc".

Lalou Roucayrol devant son multi Arkéma
Lalou Roucayrol devant son multi Arkéma © Radio France - Arnaud Carré

A 53 ans, professionnel depuis 1985, Lalou Roucayrol (vainqueur l'an dernier de la Québec St Malo) a déjà traversé plus de vingt fois l'Atlantique. Mais le Médocain repart du Havre, dimanche, pour une neuvième Transat Jacques Vabre, à bord de son Multi 50 Arkéma. Cap sur Salvador de Bahia au Brésil.

Une neuvième participation à la Transat

C'est "la passion" qui le fait encore avancer, "l'envie d'aller encore apprendre sur l'eau". Il prendra le départ de la course en double avec le Catalan Alex Pella, "une star de la voile en Espagne", qui a remplacé Karine Fauconnier, blessée qui a du renoncer. Et après ? "La route du Rhum l'an prochain, la quatrième pour moi, puis c'est le corps qui décidera".

"La Transat, la route du Rhum l'an prochain et après, on verra"

Innover toujours

La première participation de Lalou Roucayrol à la Transat Jacques Vabre date de 1995. Les bateaux ont beaucoup évolué mais "l'aventure reste toujours quand il s'agit de traverser l'Atlantique". Il "faut s'adapter en permanence et les foils qui permettent de glisser sur l'eau, sont une évolution obligatoire".

les foils, innovation nécessaire "et bientôt leur contrôle automatique..."

Le Multi 50 Arkéma de Lalou Roucayrol amarré au Havre avant le départ - Radio France
Le Multi 50 Arkéma de Lalou Roucayrol amarré au Havre avant le départ © Radio France - Arnaud Carré

Bientôt un Port-La-Forêt en Gironde ?

Transmettre l'envie d'être coureur à des plus jeunes, c'est l'autre aspect de sa passion qui lui tient à cœur "comme il l'a toujours fait". Il aimerait bien également réussir à monter une sorte de "Port-La-Forêt" dans le Médoc, comme il existe une écurie à champions dans le port breton. La Team Arkéma est la seule écurie en Aquitaine et Lalou Roucayrol reconnaît qu'on "a bien du mal à exister face aux Bretons".

"On est la seule écurie en Aquitaine, et on a du mal à exister face à nos amis bretons !"

Le départ de la Transat Jacques Vabre sera donné ce dimanche 5 novembre à 13h35 du Havre pour les quatre catégories de bateaux (multi-coques Ultimes et Multi50, monocoques Imoca et Class40) réunissant 78 marins (dont 6 femmes).

A LIRE AUSSI : Lalou Roucayrol au fil de l'eau : premiers souvenirs de navigation, projets et racines médocaines