Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Le tour de France à la voile au Grau-du-Roi, c'est aussi pour les filles !

dimanche 23 juillet 2017 à 23:28 Par Jade Peychieras, France Bleu Gard Lozère

Jusqu'à lundi a lieu le Tour de France à la voila au Grau-de-Roi. Parmi les 29 équipages, un team 100% féminin.

Les normandes sont la seule équipe entièrement composée de filles.
Les normandes sont la seule équipe entièrement composée de filles. © Radio France

Le Grau-du-Roi, France

Que des filles dans mon team ! On ne parle pas de foot, mais de voile. Depuis dimanche le tour de France à la voile fait étape au Grau-du-Roi. C'est la 40e édition cette année. Et parmi les 29 équipages, c'est assez rare pour le souligner : une équipe 100% féminine. Noémie Bessec, Jennifer Poret, Pauline Courtois et Margot Vennin, une bande de copine qui se fait remarquer par sa bonne humeur.

"On a chacune notre caractère, sourit Jennifer. Pauline et Noémie n'ont pas leur langue dans leur poche. Margot et moi sommes plus réservée, jusqu'à ce qu'on explose quand il y a besoin !" Des personnalités qui se complètent plutôt bien. "S'il y avait un garçon dans l'équipe, je pense que ça mettrait un caillou dans l'engrenage", souligne Jennifer.

Mais au delà de ça, être une équipe de filles, ça a des avantages. "On a à cœur de faire aussi bien que les mecs, du coup c'est sympa d'avoir cette dynamique d'équipage 100% féminin", explique Margot. "Du fait de la contrainte de poids et de force, il y a peu de filles qui naviguent, c'était l'occasion". Même si ça n'est pas toujours facile pour Noémie : "Être en concurrence avec des garçons, ça peut être compliqué. Au niveau de la force physique surtout. On est obligée de naviguer à quatre, alors que les garçons sont trois. Ce qui fait qu'on se marche un peu dessus. Mais on s'adapte plutôt bien".

Il y a encore un peu de travail à faire, les filles finissent 25e sur 29. Mais, comme elles sont les seules assez courageuses pour se lancer dans l'aventure, on dira qu'on leur accorde la première place dans le classement féminin !

Le vent s'est levé en milieu de journée sur la baie. - Radio France
Le vent s'est levé en milieu de journée sur la baie. © Radio France