Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Maxi Edmond de Rotschild passe le Cap, deux escales au Cap pour les Ultims de la Brest Atlantiques

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel

Si le Maxi Edmond de Rotschild a passé le Cap cette nuit, la traversée de l'Atlantique est éprouvante pour ses poursuivants : Sodebo Ultim 3, mais aussi Trimaran Macif vont s'arrêter en Afrique du sud. La boucle à la voile dans l'Atlantique n'épargne pas les formule 1 des mers.

Brest, France

Ils ont vu le Brésil, ils verront le Cap. Pas de tourisme, quoique, pour Franck Cammas, sur Maxi Edmond de Rotschild : "On va longer les côtes jusqu’à Table Mountain, ce sont des paysages assez fantastiques, j’espère qu’on pourra en profiter, c’est toujours sympa de profiter de ça dans ces courses où on ne voit pas beaucoup la terre. Mais quand on est dans cet état d'esprit, on sait qu'on est en tête, et si on longe, ça veut dire qu'on ne s'arrêtera pas !" D'ailleurs, ce jeudi matin, ils sont déjà repartis au large, la deuxième marque a été passée à 20h16... 

Ce n'est pas le cas de deux de ses trois poursuivants. On savait que Sodebo Ultim 3, de Thomas Coville et Jean-Luc Nélias s'arrêterait en Afrique du sud à son arrivée jeudi matin. Course "entre-parenthèses" à un mille à l'ouest de l'entrée du port du Cap" précise l'organisation, pour que l'équipe inspecte le flotteur arrière, endommagé par un OFNI (objet flottant non identifié). 

On roule comme sur du verglas ! Jean-Luc Nélias

Il s'agit d'évaluer les dégâts et les éventuelles réparations. Thomas Coville précise au micro de son mediaman : "On fera le point au Cap sur l’état du bateau. En dehors du fait que nous ayons _perdu un morceau de flotteur_, ça reste un bateau intègre et en super état, nous avions fait en sorte que ce soit le cas pour attaquer la deuxième partie du parcours longue et compliquée. Là, on va faire un check pour voir si tout est viable. Ensuite, on envisagera un départ ou pas du Cap, il faut bien peser le pour et le contre, bien étudier les conditions dans lesquelles on repartirait."

Arrêt pour Sodebo et Macif

Arrêt depuis cette nuit aussi pour Trimaran Macif, deuxième, le communiqué est tombé dans la soirée, assez flou : "Suite à quelques soucis techniques rencontrés à bord ces dernières heures, l’équipage du trimaran MACIF a donc décidé à l’approche des côtes d’Afrique du Sud de faire un nouveau pit stop pour réparer deux problèmes identifiés à la fois sur le _système de transmission de barre ainsi que sur le système de remontée du foil bâbord_. Une partie de l'équipe technique doit également inspecter le bateau. L’idée étant bien sûr de repartir en course le plus rapidement possible et ce, en toute sécurité !"

Actual Leader remonte

En troisième position, Actual Leader qui arrive à la deuxième marque et qui se félicite d'être derrière l'anticyclone de Sainte-Hélène, "placé tout juste derrière cette bulle, a toujours bénéficié d’un meilleur angle par rapport au vent que ses prédécesseurs, Yves et Alex n’ont ainsi pas eu besoin d’empanner pour gagner vers l’Est, économisant de précieux milles et beaucoup d’énergie en traçant une jolie courbe dans les 40e…"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu