Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Voile

Planche à voile : Pierre Le Coq "en pèlerinage tous les ans au Japon" avant les Jeux Olympiques de Tokyo

lundi 25 septembre 2017 à 14:50 Par Julien Balidas, France Bleu Breizh Izel

Le véliplanchiste Pierre Le Coq vient de rentrer du Japon où il a disputé les mondiaux de planche à voile RS:X. Le Briochin, sixième dans des conditions pas très idéales, a pu tester le plan d'eau des futurs Jeux Olympiques en 2020.

Capture d'écran Facebook.
Capture d'écran Facebook.

Saint-Brieuc, France

Médaillé de bronze pour ses premiers JO à Rio en 2016, Pierre Le Coq s'est octroyé un break dans la foulée. Les mondiaux disputés la semaine dernière à Enoshima l'ont rassuré sur son état de forme.

"Je suis toujours dans le match"

Pierre Le Coq a pris la sixième place dans des conditions pas forcément évidentes pour lui. "Je suis allé là-bas sans trop connaitre mon niveau actuel. Cette année, j'ai fait très peu de compétition, j'ai fait un break après les Jeux. Face aux concurrents qui ont fait une année pleine, je suis satisfait parce que je suis toujours dans le match. Il y avait très peu de vent. Pas de changement au niveau de la météo pendant cinq jours. Cela a avantagé les gabarits très légers. Ce sont des concurrents que l'on ne voit habituellement jamais sur les podiums parce qu'il y a toujours une journée avec du vent où ils ont du mal. Ils ont eu de la réussite, ça a été dur d'aller les chercher. Après moi, je suis satisfait. J'ai plutôt bien tiré mon épingle du jeu derrière eux. Je finis devant Louis (Giard) qui a fait une super saison et devant le double champion olympique sortant. Le contrat est rempli."

"On ira au Japon tous les ans"

Pierre Le Coq a pu se faire un premier avis sur le site qui accueillera les Jeux en 2020 : "C'est un plan d'eau très technique. Il y a beaucoup de houle, un état de mer qui n'est pas plat du tout. Cela me plait bien, il faut pas mal travailler sur la technique. Il faut être précis sur les réglages et la position. C'est un plan d'eau sur lequel il faudra être polyvalent. Difficile de parler des conditions météo vu qu'il n'y a pas eu de vent cette semaine mais tous les ans, on fera un petit pèlerinage au Japon pour prendre des infos sur ce plan d'eau."

Pierre Le Coq va d'abord aller en Floride au mois de janvier, pour une étape de coupe du monde à Miami.