Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Route du Rhum : le Médocain Lalou Roucayrol prêt à être secouru, son trimaran "structurellement intact"

mercredi 14 novembre 2018 à 17:34 Par Camille Huppenoire, France Bleu Gironde

Lalou Roucayrol a chaviré à environ 1000 milles de l'arrivée en Guadeloupe, ce mercredi. Après plusieurs heures passées à évaluer les dégâts sur son trimaran, il est prêt à être secouru. Plusieurs pistes sont envisagées pour le récupérer.

Lalou Roucayrol devant son multi Arkéma
Lalou Roucayrol devant son multi Arkéma © Radio France - Arnaud Carré

La Route du Rhum est terminée pour Lalou Roucayrol. Pris dans un grain violent à environ 1.000 milles nautiques (1800 kilomètres) de la ligne d'arrivée, le trimaran Multi50 du skipper médocain s'est retourné, en pleine nuit (8h30 heure française), ce mercredi. Après plusieurs heures passées en sécurité à l'intérieur de son bateau, le navigateur, sain et sauf, est sorti à la lumière du jour pour évaluer les dégâts. Il est désormais prêt à être secouru. Une vedette de la Marine nationale ou un autre navigateur de la Route du Rhum pourraient le récupérer.

Il m'a dit qu'il allait bien, il ne semblait pas blessé.

Juste après avoir chaviré, Lalou Roucayrol a appelé Fabienne Baron, sa compagne. Un coup de fil "à 3 heures 27" du matin, heure de la Guadeloupe, nous raconte-t-elle. "Il m'a dit qu'il allait bien, il ne semblait pas blessé." Fabienne Baron, chargée de la procédure à suivre dans ce genre de situations, a prévenu les partenaires, les équipes du skipper, l'organisation de la course, pour "ensemble, trouver la meilleure solution pour récupérer le trimaran et Lalou.

Les échanges avec le navigateur sont réduits au strict nécessaire, pour économiser la batterie de son seul moyen de communication, un téléphone satellite de secours.

Arkema inique que le trimaran est "structurellement intact"

Lorsque Lalou Roucayrol a chaviré, il faisait nuit noire dans sa zone. Le skipper s'est abrité dans son bateau retourné, a prévenu son équipe puis a attendu que le jour se lève (11h, heure française) pour sortir et évaluer précisément les dégâts. "Le bateau est structurellement intact" a indiqué son partenaire Arkema. Le skipper a réussi à dégager tout ce qui se trouvait sous l'eau, dont le mât, pour éviter qu'il n'abîme le bateau en cas de casse.

Plusieurs solutions envisagées pour secourir le navigateur

Pendant plusieurs heures, l'organisation de la course et l'équipe du skipper ont attendu que Lalou Roucayrol procède à l'évaluation des dégâts et à l'inventaire de ses vivres. Il dispose de 5 jours de nourriture et 10 jours d'eau. S'il a été un temps envisagé qu'il attende dans son trimaran qu'un remorqueur le rejoigne, pour prendre en charge le bateau retourné,le choix s'oriente ce mercredi soir (heure française) vers un sauvetage séparé du bâtiment et du skipper.

Le Multi 50 Arkéma de Lalou Roucayrol amarré au Havre avant le départ - Radio France
Le Multi 50 Arkéma de Lalou Roucayrol amarré au Havre avant le départ © Radio France - Arnaud Carré

"Une vedette de la Marine nationale pourrait quitter la Martinique aujourd'hui pour aller chercher le skipper, a indiqué Arkema, par communiqué. De plus, le Cross [Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, ndlr] Gris Nez et la Direction de course ont dérouté un cargo ainsi qu’un des concurrents, Pierre Antoine dont le trimaran Olmix (Rhum Multi) est actuellement à 300 milles dans l’Est de Lalou." En partant aujourd'hui, la vedette de la Marine nationale pourrait être sur zone dans les 3 jours. Pierre Antoine, dans les 24 heures.

La procédure de remorquage devrait être mise en place par Quentin Vlamynck, le "boat capitain", ou bras droit, de Lalou Roucayrol. Il devrait atterrir en Martinique dans les prochaines heures.

La "der des ders" tourne court

Lalou Roucayrol nourrissait de belles ambitions pour l'édition 2018 de la Route du Rhum, sa dernière sur multicoque. Deuxième de la course en 2014 et vainqueur l'année dernière de la Transat Jacques-Vabre, il avait d'ailleurs brièvement pris la tête dans sa catégorie la semaine passée. Lorsqu'il a chaviré, ce mercredi, il se trouvait en 4e position.