Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Route du Rhum : Arnaud Boissières, comme un goût de revanche

jeudi 1 novembre 2018 à 16:06 Par Camille Huppenoire, France Bleu Gironde

L'Arcachonnais Arnaud Boissières prend le départ de la Route du Rhum ce dimanche, à Saint-Malo. Après un abandon en 2014, il a bien l'intention de boucler la célèbre transatlantique, et pourquoi pas de faire un résultat lors de cette édition exceptionnelle.

à bord de la Mie Câline, le voilier d'Arnaud Boissières
à bord de la Mie Câline, le voilier d'Arnaud Boissières © Radio France

Une série d'avaries et la course d'Arnaud Boissières était finie. C'était en 2014, lors de la dernière Route du Rhum. L'Arcachonnais revient cette année avec un nouveau bateau et la ferme intention de boucler la célèbre transatlantique en solitaire. Et d'arriver dans le premier tiers. Son objectif est double : briller pour cette 11e édition exceptionnelle d'une course qui lui tient à cœur...et se familiariser avec son bateau, avec lequel il devrait prendre le départ du prochain Vendée Globe, en 2020.

J'y vais avec beaucoup d'humilité et beaucoup de panache.

Après son abandon il y a quatre ans, Arnaud Boissières a comme des envies de revanche. "J'ai envie de finir, dit-il, mais de bien finir (...) arriver, c'est hyper important dans mon projet." Objectif numéro un, boucler la Route du Rhum avec son nouveau bateau, l'ancien monocoque de Mike Golding, un 60 pieds refait à neuf et avec lequel il a besoin de naviguer afin d'être prêt pour sa quatrième participation au Vendée Globe, dans deux ans. Deuxième objectif, se placer parmi les meilleurs de l'édition 2018 de la Route du Rhum. "J'y vais avec beaucoup d'humilité, beaucoup de panache et d'envie de réussir", prévient-il.

Il aura fort à faire. La onzième Route du Rhum est l'édition de tous les records. En 40 ans d'existence, jamais la mythique course n'avait compté autant d'inscrits : plus de 120 bateaux engagés ! Dont 20 en Imoca (monocoque 60 pieds), la catégorie d'Arnaud Boissières. "Je sais que la concurrence est rude, dit-il. Premier tiers serait un super résultat."

L'impatience et l'appréhension du départ

A quelques jours du départ, Arnaud Boissières avait hâte de prendre la mer. "Un mélange d'excitation, d'impatience et d'appréhension, décrit-il. C'est l'événement incontournable quand on fait de la course au large." Le skipper arcachonnais ne veut surtout pas se rater, lui pour qui c'est une "grande fierté" de prendre le départ de cette Route du Rhum qui l'a tant fait rêver plus jeune. 

Moment le plus redouté pour Arnaud Boissières ? Le départ, au milieu de plus de 120 concurrents, un nombre "énorme". "On essaie d'être concentré, de faire attention aux autres et à soi-même, explique-t-il. C'est un moment compliqué [mais] c'est malgré tout émouvant pour le public et pour nous...c'est la Route du Rhum !"

La Route du Rhum s'élance ce dimanche, à 14h, de Saint-Malo. Direction Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.