Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La Route du Rhum 2018

Route du Rhum : des écoliers du sud Mayenne ont pu échanger avec Armel Tripon, le skipper de Réauté Chocolat

mercredi 7 novembre 2018 à 18:22 Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne

Ce mercredi midi, au siège mayennais de l'entreprise Réauté Chocolat, une trentaine d'élèves de CM1 et CM2 des écoles de Fromentières et Château-Gontier ont participé à une vacation avec le skipper Armel Tripon.

Une trentaine d'élèves étaient ce mercredi midi au siège social de l'entreprise Réauté Chocolat.
Une trentaine d'élèves étaient ce mercredi midi au siège social de l'entreprise Réauté Chocolat. © Radio France - G.M

Azé, France

Les élèves de l'école publique de Fromentières et ceux de l'école Saint-Louis/Sainte-Marie de Château-Gontier suivent les aventures d'Armel Tripon sur son Multi 50 Réauté Chocolat depuis l'an dernier. Il participait alors à la Transat Jacques Vabre (3e). Ce mercredi, trois jours après le départ de Saint-Malo, les élèves étaient réunis dans une salle de l'entreprise qui sponsorise le trimaran. Bien sagement, pendant une dizaine de minutes, les écoliers ont écouté et échangé avec le skipper nantais. Armel Tripon a donné de ses nouvelles. Lui et le bateau vont bien. Le skipper est revenu sur son choix de parcours, sa stratégie de longer les côtes du Portugal avant de prendre la direction de l'archipel des Açores. Un choix qui pourrait rapidement se révéler payant pour le trimaran mayennais. Armel Tripon espère récupérer les alizés, ces vents porteurs et réguliers, d'ici jeudi soir.