Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Route du Rhum - Lalou Roucayrol : "Quand ça doit arriver, ça doit arriver"

jeudi 15 novembre 2018 à 17:12 Par Camille Huppenoire, France Bleu Gironde

Joint par téléphone, Lalou Roucayrol a décrit sa vie à bord, entre lecture et sécurisation de son bateau retourné. Il n'est pas encore certain de la raison de son chavirage.

Lalou Roucayrol à bord de son Multi 50 Arkema au large de Port-Médoc quelques jours avant le départ de la Route du Rhum
Lalou Roucayrol à bord de son Multi 50 Arkema au large de Port-Médoc quelques jours avant le départ de la Route du Rhum © Radio France - Olivier Uguen

Le skipper médocain Lalou Roucayrol, qui a chaviré ce mercredi, est à la dérive, à l'abri dans son trimaran retourné, et attend les secours. Alors qu'il avait limité ses communications pour économiser l'énergie de sa batterie de secours, il a pu échanger plus longuement par téléphone, ce matin, lors d'une vacation. 

Quelques frayeurs et de la philosophie

Au téléphone, Lalou Roucayrol a décrit sa vie à bord de son trimaran retourné, où il s'occupe en lisant le seul ouvrage qu'il ait emporté, Propos sur le bonheur, du philosophe Alain. De circonstance, s'amuse le skipper, qui dit positiver et essayer d'être productif. Il a passé plusieurs heures dans l'eau pour sécuriser son bateau, en enlevant ce qui se trouvait sous le trimaran, dont le mât, pour éviter la casse. Une manœuvre périlleuse. Bien qu'il ait l'expérience des retournements, Lalou Roucayrol dit s'être "fait peur plusieurs fois."

Quand ça doit arriver, ça doit arriver.

Le skipper ne s'explique pas encore tout à fait le chavirage de son trimaran. Juste avant le retournement, il se disait "super content" de sa progression et des conditions. Il avance l'hypothèse d'un flotteur trop plein d'eau qui aurait déséquilibré Arkema. "Quand ça doit arriver, ça doit arriver" conclut-il, philosophe toujours.

Ce jeudi, un autre concurrent de la Route du Rhum, Pierre Antoine, devrait récupérer Lalou Roucayrol. A bord du trimaran Olmix, les deux navigateurs iront à la rencontre d'un remorqueur parti lui de Martinique. Lalou Roucayrol embarquera sur ce dernier, avec lequel il reviendra chercher Arkema.