Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile DOSSIER : La Route du Rhum 2018

VIDEO - Route du Rhum - Multi 50 : Lalou Roucayrol a un boulot à terminer

mardi 30 octobre 2018 à 17:01 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Pour ce qui sera sans doute sa 4e et dernière Route du Rhum sur multicoque, le skipper médocain s'élance ce dimanche (14h) de Saint-Malo pour aller chercher la seule place qui lui manque : la première.

A la barre de son multicoque Arkema, Lalou Roucayrol prendra ce week-end le départ de sa 4e Route du Rhum
A la barre de son multicoque Arkema, Lalou Roucayrol prendra ce week-end le départ de sa 4e Route du Rhum © Radio France - Olivier Uguen

Bordeaux, France

C'est sa course. Celle qui le fait vibrer et lui a donné la passion depuis que Mike Birch a devancé Michel Malinovski sur la ligne d'arrivée de l'édition 1978. "Le Rhum, c'est une course incontournable. Pour moi c'est un objectif depuis quatre ans."

A la barre de son multicoque Arkema, Lalou Roucayrol part pour gagner. Troisième d'une édition dantesque en 2002 où seuls trois Multi ORMA avaient réussi à aller de l'autre côté de l'Atlantique, 2e en 2010 derrière Lionel Lemonchois puis en 2014 derrière Erwan Le Roux, le skipper du Port-Médoc a encore les armes pour se mêler à la lutte.

Sauter sur la dernière occasion

"Je suis super fier d'avoir pu finir trois fois une Route du Rhum et trois fois sur le podium. Il va vraiment y avoir une belle bagarre. En termes de vitesse, on l'a vu toute la saison, les bateaux sont super homogènes. Le plateau en Multi 50 est très performant." Parmi ses rivaux désignés, Erwan Le Roux (Fenêtréa-Mix-Buffet) et Armel Tripon (Réauté Chocolat).

Pour les 40 ans de l'épreuve, Lalou Roucayrol s'est préparé comme jamais. "L'âge avançant, j'ai adapté mon entraînement" confie celui qui a travaillé avec un sophrologue et une cardiologue pour mieux gérer le stress et le manque de sommeil. "Il y a des efforts physiques importants sur nos bateaux mais surtout, ça génère beaucoup de stress. On est entre 140 et 160 pulsations pendant quatre à cinq jours, le temps que l'organisme s'habitue."

Ce ne sera peut-être pas mon dernier Rhum mais ce sera sûrement mon dernier sur un multicoque. Ce sont des bateaux trop engageants physiquement. Pour aller chercher une place de premier, il faut être plus jeune.

Le bonhomme se sent d'attaque et peut compter sur un Multi qui a montré sa fiabilité, notamment sur la dernière Transat Jacques Vabre remportée avec l'Espagnol Alex Pella en novembre dernier. "Le bateau, on l'a fait évoluer depuis deux ans. Aujourd'hui on a une machine prête et que je connais bien."

A 54 ans, Lalou Roucayrol sait que c'est sans doute pour lui la dernière occasion d'accrocher le Rhum à son palmarès. "Ce ne sera peut-être pas mon dernier Rhum mais ce sera sûrement mon dernier sur un multicoque. Ce sont des bateaux trop engageants physiquement. Pour aller chercher une place de premier, il faut être plus jeune. Mais quand je vois Loïck Peyron partir sur une réplique du bateau de Mike Birch, c'est top. Ça c'est un truc qui me plairait assez.

Lalou Roucayrol est l'invité de France Bleu Gironde ce mercredi 31 octobre, après le journal de 8h.