Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Solitaire du Figaro. Loison prend l’avantage à la bouée Videcoq

Moins de 24h de course dans cette 3e étape, et déjà beaucoup de travail pour les solitaires. Un mur de courant à Bréhat, une série d’empannages à vous user les bras, et une glissade nocturne entre les paquets d’algues.

Loïck Peyron affirme qu'il n'a pas fermé l'oeil de la nuit
Loïck Peyron affirme qu'il n'a pas fermé l'oeil de la nuit © Radio France - Benjamin Bourgine

Manche, France

On était prévenu, la 3e étape de la Solitaire du Figaro serait compliquée. Elle a déjà tenu une partie de ses promesses après même pas 24h de course. Le vent a beau être portant, il n’est pas très fort, contrairement aux courants. Et le coefficient de marée de 83 rend les choses encore plus difficiles.  

Courants alternatifs

Sur les côtes nord de la Bretagne et maintenant le long du Cotentin, ces forts courants de marée sont sans doute les meilleurs ou les pires alliés de la flotte. "Il va y avoir des choses à faire" sourit Alexis Loison (Région Normandie) au petit matin. Le skipper de Cherbourg est dans son jardin, il connaît par cœur les chausse-trappes de son berceau familial.

Au petit matin, le bateau de la direction de course, Etoile - Radio France
Au petit matin, le bateau de la direction de course, Etoile © Radio France - Benjamin Bourgine

Chausey à babord

Après avoir viré la bouée Videcoq en tête, l’archipel de Chausey à bâbord, Loison prend un bon avantage. Derrière, ça risque d’être compliqué. Loïck Peyron (Action Enfance) reconnaît n’avoir pas du tout dormi la nuit précédente, et le raz Blanchard s’annonce malcommode "et on va encore se prendre tout ça dans le nez, on prend beaucoup de retard".  

Loïck Peyron en liaison VHF avec le bateau médias Express - Radio France
Loïck Peyron en liaison VHF avec le bateau médias Express © Radio France - Benjamin Bourgine

Bréhat, nez à nez avec le Paon

Hier soir déjà, la flotte a connu un long arrêt la tête dans un mur de courant, devant l’Île de Bréhat. Sous le phare du Paon, ils ont du faire les beaux pendant quelques heures avant d’avoir le droit de passer. "Mais on a eu la visite du papa de Yann Eliès (Saint-Michel), Patrick, qui est venu nous voir sur l’eau, c’était super sympa".

Les figaros enroulent la bouée Videcoq sous la pleine lune - Radio France
Les figaros enroulent la bouée Videcoq sous la pleine lune © Radio France - Benjamin Bourgine

Lundi au soleil

L’autre donnée importante de ce lundi matin au soleil, c’est la présence des algues, bien sûr. Gildas Mahé (Breizh-Cola) se fait philosophe "il y en a , mais ça va encore". Tanguy Le Turquais (Groupe Queguiner), lui, peste vertement : "contre le courant, on a beaucoup d’algues à gérer, j’ai déjà du faire une bonne dizaine de marche arrière, quand même".

Et ça risque de durer un petit moment. La procession sous spi continue, mais malgré la jolie carte postale, les nerfs des marins solitaires sont mis à rude épreuve.

Le classement au passage de Videcoq : 

1/ Alexis Loison (Région Normandie) à 5h22

2/ Gildas Mahé (Breizh Cola - Equi'thé) à 5h29

3/ Michel Desjoyeaux (Lumibird) à 5h31