Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Sur le Vendée Globe, Armel Tripon embarque une application pour lutter contre les hallucinations

-
Par , France Bleu, France Bleu Loire Océan

Pendant les courses au large, la fatigue, le stress, le bruit incessant peuvent altérer la vigilance du skipper. C'est la raison pour laquelle Armel Tripon a décidé d'embarquer à bord de son monocoque un dispositif pour lui permettre d'évaluer sa lucidité pendant le Vendée Globe.

Pour le Vendée Globe, Armel Tripon va embarquer à bord de son monocoque une application pour traquer les phénomènes hallucinatoires. Son nom : LuciEole
Pour le Vendée Globe, Armel Tripon va embarquer à bord de son monocoque une application pour traquer les phénomènes hallucinatoires. Son nom : LuciEole - L'Occitane en Provence

Flirter avec la zone rouge... Stress, fatigue, pression insoutenable, bruit : c'est le quotidien des marins du Vendée Globe. Des situations éprouvantes qui peuvent provoquer des hallucinations et faire échouer les bateaux sur la côte.  Les skippers sont nombreux à avoir déjà vécu une telle expérience. C'est le cas d'Armel Tripon. Le skipper de L’Occitane en Provence va s'élancer pour son Vendée Globe dimanche des Sables d'Olonne.  

En 2018, lors de la Route du Rhum qu'il avait remportée dans la catégorie des Multi 50, le marin a vécu 11 jours extrêmement intenses, des "conditions qui demandaient une vigilance extrême, avec des nuits très compliquées où on ne pouvait pas dormir. Et, du coup, je suis allé un peu loin, trop loin même, jusqu'à avoir des hallucinations", raconte Armel Tripon.   

"LuciEole", le dispositif pour traquer les phénomènes hallucinatoires

Lors des courses au large, il est déjà arrivé de faire s'échouer un bateau sur une plage en voyant une lumière pensant que c'est la côte. Le navigateur peut tomber à l'eau, se blesser. Parfois, ça peut même aller jusqu'au malaise. Alors pour rester performant et en sécurité pendant toute la course, malgré le manque de sommeil et la cadence effrénée, Armel Tripon s'est tourné vers l'Université de Nantes et son laboratoire Motricité Interaction Performance (MIP) ainsi que CAPACITÉS, la filiale de valorisation de la recherche de l’université, pour concevoir une application pour traquer les phénomènes hallucinatoires. Son nom : LuciEole.  

"Notre laboratoire travaille sur l'aide à la performance, comprendre comment elle se construit et comment on peut aider les sportifs à l'améliorer", précise Arnaud Guével, professeur des universités et chercheur au laboratoire MIP à la faculté de Nantes. "Nous voulons mieux comprendre les moments où le skipper est en pleine possession de ses moyens et il peut du coup prendre des décisions importantes, et distinguer le moment où il faut plutôt reporter le temps de la décision."   

Arnaud Guével, Professeur des universités et chercheur au laboratoire MIP (Motricité, Interactions, Performance) à la fac de Nantes. Il explique ce qu'est l'application LuciEole.

Un code couleur pour mesurer la fatigue

"Toutes les six heures environ, l'application va lui demander de répondre à des questions, validées par la science, pour tester son état de fatigue mentale et physique. Il recevra ensuite une appréciation sur son degré de fatigue avec un code couleur. Si c'est rouge, c'est une alerte qui montre qu'il est fatigué et qu'il n'est pas à même de prendre une décision", explique Noël Barbu, PDG délégué SAS CAPACITÉS. Ce dispositif évite au marin de se mettre en danger parce que son jugement est altéré.  

L'application LuciEole évite au marin de se mettre en danger parce que son jugement est altéré. Noël Barbu, PDG délégué SAS CAPACITÉS

Une application aux multiples débouchés  

En plus des navigateurs qui partent à l'aventure lors des courses au large, cette application peut aussi être utilisée dans les sports alpins. "En haute montagne, certains sportifs sont aussi soumis à des conditions de stress et de fatigue très rudes", poursuit Noël Barbu. "On peut aussi imaginer d'équiper des personnes dans le monde industriel ou de la santé pour évaluer leur niveau de vigilance et leur aptitude à prendre la bonne décision, qu'elle ne soit pas entravée par une fatigue trop intense."

Une application aux multiples débouchés explique Noël Barbu, PDG délégué SAS CAPACITÉS

Choix de la station

À venir dansDanssecondess