Voile

VIDEO | Thomas Coville entre au port de Brest après avoir pulvérisé le record du tour du monde à la voile

Par Jérôme Collin, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Loire Océan et France Bleu lundi 26 décembre 2016 à 10:20 Mis à jour le lundi 26 décembre 2016 à 12:14

Thomas Coville lève les bras en l'air comme signe de victoire, après avoir bouclé son tour du monde en 49 jours. Il est le premier navigateur, en solitaire, à passer sous la barre des 50 jours.
Thomas Coville lève les bras en l'air comme signe de victoire, après avoir bouclé son tour du monde en 49 jours. Il est le premier navigateur, en solitaire, à passer sous la barre des 50 jours. © Radio France - Frédérick Colas

Thomas Coville entre ce lundi matin dans le port de Brest, devant de très nombreux spectateurs réunis sur les quais. Le skipper breton a réalisé un tour de force hier, en bouclant son tour du monde en solitaire à la voile en seulement 49 jours, 3 heures et 7 minutes. Un nouveau record absolu.

Thomas Coville a reçu un accueil très chaleureux du public brestois ce lundi matin, au lendemain de la fin de son tour du monde. Un tour du monde réalisé avec huit jours d'avance sur le record détenu jusque là par Francis Joyon.

ECOUTEZ | Thomas Coville : "Il faut aller se faire secouer, il faut se faire mal. Pour ne pas douter, ce n'est pas facile"

Coville amène son maxi-trimaran (31m de long, 21m de large et 35m de haut) au quai Malbert, à Brest, où de très nombreux spectateurs l'attendaient. "C'est un exploit qui est énorme, on ne pouvait pas passer à côté. C'est quelqu'un de très sincère et de super touchant", confie Claire qui s'est même déplacée depuis Briançon pour assister à l'arrivée de Coville. Son exploit n'a laissé personne indifférent du côté de Brest où le courage, la ténacité et la persévérance du breton qui a battu le record à sa cinquième tentative (deux échecs et deux abandons avant cela).

Une fois amarré, il s'est exprimé devant une nuée de journalistes avant de se rendre sur le podium qui l'attendait face à la foule. Très ému, le skipper a remercié chaleureusement la confiance que son partenaire Sodebo lui a accordé. "Ce que je veux qu'on retienne, ce ne sont pas les 49 jours, c'est le chemin d'un homme qui n'a jamais rien lâché" a-t-il déclaré. Puis, il a laissé son empreinte de main sur le "Quai des records".

"J'ai eu une infection au genou droit qui aurait nécessité une intervention chirurgicale. Je me suis accroché et ça a marché", Thomas Coville

Thomas Coville qui avouait avoir beaucoup souffert du manque de sommeil va désormais pouvoir se reposer. Prochain rendez-vous pour lui : 2019 avec le collectif Ultim. Une course en solitaire autour du monde à bord de maxi-multicoques. Pour le moment, 4 sponsors se sont déclarés : Actual (avec Yves Le Blévec), Banque Populaire (Armel Le Cléac'h), Macif (François Gabart) et donc Sodebo (Thomas Coville).