Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile DOSSIER : La Route du Rhum 2018

VIDÉO - Tout comprendre sur les catégories de bateaux engagés dans la Route du Rhum

lundi 29 octobre 2018 à 7:31 - Mis à jour le dimanche 4 novembre 2018 à 12:53 Par Mikaël Roparz et Cathy Dogon, France Bleu, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu Cotentin et France Bleu Breizh Izel

La Route du Rhum prend le large dimanche 4 novembre. Direction, la Guadeloupe. 123 marins solitaires sont parés une nouvelle fois à disputer un face à face avec l’océan. Six catégories de bateaux ont été retenues pour cette transatlantique.

Départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2014
Départ de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2014 - Alexis Courcoux

La Class 40, la flotte la plus conséquente de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 

Le Class40 d'Aymeric CHAPPELLIER  - Aucun(e)
Le Class40 d'Aymeric CHAPPELLIER - Christophe Breschi

Au total, cinquante-trois solitaires de cette catégorie vont s’élancer de Saint-Malo dimanche 4 novembre. Il s’agit d’une impressionnante armada de voiliers de 12,19 mètres de long (40 pieds). Si ces monocoques sont simples, rapides et fiables, ces bateaux sont devenus de plus en plus exigeants malgré une surface de voilure limitée à 115 m2 maximum au près, un déplacement minimum de 4500 kg et un tirant d’eau de 3 mètres.

Les carènes de ces bateaux sont de plus en plus tendues, les étraves de plus en plus rondes, les cockpits de plus en plus protégés, les aménagements de plus en plus sobres… Parmi les marins à se disputer dans cette catégorie pas moins de trois anciens vainqueurs de La Solitaire du Figaro (Kito de Pavant, Nicolas Troussel, Yoann Richomme) sans compter tous ceux qui y ont déjà participé (Sam Goodchild, Nicolas Jossier, Claire Pruvot, Halvard Mabire) ou ceux qui ont effectué la Transat Jacques Vabre ou The Transat (Maxime Sorel, Antoine Carpentier, Louis Duc, Arthur Le Vaillant, Aymeric Chapellier, Bertrand Delesne, Loïc Fequet, Arthur Hubert, Hiroshi Kitada, Robin Marais, Miranda Merron, Olivier Roussey, Phil Sharp). 

Les IMOCA, des monocoques de 60 pieds (18,28 m) devenus des engins "afoilants" 

C’est cette catégorie de bateaux que l’on retrouve sur le Vendée Globe. Ce sont des monocoques taillés pour résister à la course au large. Vingt skippers seront au départ dont dix s’aligneront sur ces foilers (équipés de foils, des ailes en quelque sorte).  Ce sont des engins volants toujours plus complexes, spectaculaires et exigeants. Pour les manœuvrer il faut évidemment disposer d’une bonne condition physique. A bord, ballasts, mâts ailes, quille basculante, safrans relevables… Ces bateaux étaient neuf en 2014 et n’ont jamais été plus de treize au cours des 40 ans d’histoire de la course.  

L'Imoca d'Alex Thomson (Hugo Boss)  - Aucun(e)
L'Imoca d'Alex Thomson (Hugo Boss) - Cleo Arnhan

Passé, présent, futur, avec les Rhum, multi et mono 

La catégorie Rhum a été créée pour conserver l'état d'esprit originel de la course qui mélangeait tous les types de bateaux. On y trouve les voiliers de légende, qui étaient pour certains déjà présents lors de la première édition en 1978.  Cette catégorie a été divisée en deux : les Rhum mono (entre 12 et 18 m), avec 17 engagés et le Rhum multi, avec 21 solitaires au départ. 

Le Rhum multi de Loïck PEYRON  - Aucun(e)
Le Rhum multi de Loïck PEYRON - Pierre de Champsavin

La Route du Rhum, c’est avant tout cette image incroyable d’un petit trimaran jaune qui déborde un immense monocoque noir dans les derniers mètres avant l’arrivée en Guadeloupe : 98 secondes d’écart après 23 jours 6 heures 59 minutes et 35 secondes ! La première édition de cette nouvelle transatlantique en solitaire marque les esprits au point que quarante ans plus tard, Charlie Capelle (Acapella-Soreal) et François Corre (Friends & Lovers) reviennent en découdre sur des sisterships du trimaran de Mike Birch face à Bob Escoffier (Kriter V-Socomore-Quéguiner) qui défend les couleurs de Michel Malinovski à bord de son monocoque ! 98 secondes pour l’éternité… 

Les multi 50, les petits bolides du Rhum

Le Multi50 d'Armel TRIPON  - Aucun(e)
Le Multi50 d'Armel TRIPON - B.Stichelbaut

Les multi 50 sont des bateaux qui sont capables de tenir une moyenne de 500 milles (un peu plus de 800 km) en 24 heures.

Ce sont des trimarans de 50 pieds (15.24m) et de 50 pieds de large au maximum. Le tirant d’eau de 3.50m (c’est-à-dire la hauteur de la partie immergée du bateau). Ces bateaux, catamarans ou trimarans sont légers et donc plus difficiles à manier en cas de mauvais temps. Ils sont conçus pour naviguer en solitaire, en double ou en équipage. Ils sont composés de fibre de verre, fibre de carbone, le bois, aluminium, résine époxy, …  Six marins sont engagés dans cette catégorie pour cette Route du Rhum. 

Les Ultime

L'Ultime Macif de François Gabart - Aucun(e)
L'Ultime Macif de François Gabart - Jean-Marie Liot

Ils seront six marins également à prendre le départ dans la catégorie Ultime. Ce sont les plus grands des multicoques. On les a vus pour la première fois lors de la Route du Rhum 2010. Cette catégorie regroupe tous les multicoques de 60 pieds et plus. A la barre de ces bateaux les plus puissants, notamment Armel Le Cléac'h (70 pieds, soit 21,33m et François Gabart (105 pieds, 32 m).