Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Transat Jacques Vabre : les Manchois Halvard Mabire et Miranda Merron victimes d'une avarie

mardi 7 novembre 2017 à 16:46 Par Julien Pasqualini, France Bleu Cotentin

Le couple de skippers manchois Halvard Mabire et Miranda Merron ont été victimes d'une avarie ce mardi, lors de la Transat Jacques Vabre, les obligeant à se dérouter vers un port espagnol pour effectuer des réparations. Un coup dur pour les skippers qui étaient jusque-là cinquièmes.

Le Class40 d'Halvard Mabire et Miranda Meron est ingouvernable après l'avarie qu'il a subi ce mardi
Le Class40 d'Halvard Mabire et Miranda Meron est ingouvernable après l'avarie qu'il a subi ce mardi - Laurent Travers

C'est un coup dur pour les skippers manchois Halvard Mabire et Miranda Merron sur la Transat Jacques Vabre. Leur Class40 Campagne de France a été victime d'une avarie ce mardi peu après 13 heures. "Un brutal départ au tas du bateau a provoqué la rupture de la ferrure haute qui maintien le safran bâbord", rendant le bateau "ingouvernable", indique un communiqué de Campagne de France.

Les navigateurs ont tenté pendant de deux heures de remettre le bateau en état, en mer, malgré des conditions difficiles avec un fort vent. Mais la réparation ne peut se faire qu'à l'abri d'un port. Les deux skippers se dirigent donc vers un port espagnol, vraisemblablement Gijon ou Santander, qui se trouvent respectivement à 180 et 220 milles.

Halvard Mabire et Miranda Merron étaient jusque-là quatrièmes de la Transat Jacques Vabre. "Ils n'ont pas encore déclaré leur abandon, ils se donnent 24 heures pour réfléchir à la décision qu'ils vont prendre quant à la suite de la course", a déclaré sur France Bleu Cotentin leur routeur, Denis Van Den Brink.