Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Transat : troisième place pour le trimaran mayennais Réauté Chocolat

vendredi 17 novembre 2017 à 9:56 Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne

Moins de douze jours pour traverser l'Atlantique et rallier Le Havre à Salvador de Bahia. C'est la performance réalisée par le trimaran mayennais Réauté Chocolat sur la Transat Jacques Vabre avec une 3e place à la clé.

Le trimaran mayennais aux couleurs du chocolatier de Château-Gontier a pris la 3e place de sa catégorie sur la Transat Jacques Vabre.
Le trimaran mayennais aux couleurs du chocolatier de Château-Gontier a pris la 3e place de sa catégorie sur la Transat Jacques Vabre. - D.R

Ce vendredi à 9h19 (heure française), Armel Tripon et Vincent Barnaud ont franchi la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre en troisième position de la catégorie Multi50. Le duo aura mis 11 jours 19 heures 44 minutes 22 secondes pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 15,35 nœuds. Son écart au premier Arkema est de 24 heures et 30 minutes.

Une troisième marche sur le podium pour Armel Tripon et Vincent Barnaud. Une belle performance pour ce duo qui découvrait sur cette Route du Café les manettes du Multi50 à foils à bord de l’ancien bateau d’Yves Le Blévec (lancé en 2009) remis au goût du jour. Après un départ prudent et un choix de route très à l'Est, le trimaran mayennais s'est emparé de la troisième place en doublant l’archipel des Açores pour ne plus jamais la lâcher. Dans la nuit noire brésilienne, Armel Tripon et Vincent Barnaud ont franchi la ligne d’arrivée devant Salvador de Bahia heureux avec le sentiment d'avoir engrangé un maximum d’expérience.

Concernant le monocoque V and B, il a repris la tête de la flotte des Class 40 au dernier pointage. Mais le suspens est à son comble avec des écarts très faibles : quatre bateaux en seulement six milles.