Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe : l'Arcachonnais Arnaud Boissières vise "les 85 jours"

-
Par , , France Bleu Gironde

Au lendemain de la présentation de la 9ème édition de la course autour du monde, le skipper était ce vendredi l'invité de France Bleu Gironde. Le 8 novembre, il repartira pour un 4ème Vendée Globe avec un double objectif : le boucler et aller plus vite.

Arnaud Boissières repart pour la 4ème fois autour du monde.
Arnaud Boissières repart pour la 4ème fois autour du monde. - @TeamBoissières

Arnaud Boissières a fait un simple aller-retour sur Paris ce jeudi. Direction le Palais Brongniart pour participer à la présentation d'une course qu'il connaît par cœur.

Car il sait mieux qu'un autre que le temps est compté d'ici le départ. "Le compte à rebours a commencé depuis un moment, explique-t-il. C'est un grand sprint avant la course."

Ça a été un challenge technique vraiment passionnant de moderniser un bateau de 2007. Je le connais comme ma poche. C'est un atout dans la durée, quand on va dans les mers du Sud, qu'on a des petites galères.

Un sprint que l'Arcachonnais aborde avec quelques certitudes. D'abord parce qu'il a les mêmes partenaires que lors de son précédent projet, ensuite parce qu'il a eu le temps de faire connaissance avec son bateau, La Mie Câline - Artisans Artipôle, l'ancien monocoque de l'Anglais Mike Golding. 

Un vieux bateau modernisé

"J'ai racheté un vieux bateau sacrément endommagé il y a quatre ans. Il avait démâté, il y avait un trou sur le pont", détaille-t-il. "Le bateau a été refait structurellement à Port-la-Forêt chez Michel Desjoyeaux. On a collaboré ensemble pour faire évoluer le bateau. On a mis des foils, on a mis un mât moderne. Ça a été un challenge technique vraiment passionnant de moderniser un bateau de 2007. Je le connais comme ma poche. C'est un atout dans la durée, quand on va dans les mers du Sud, qu'on a des petites galères. Aujourd'hui on s'attache à ne rien oublier."

Les dernières semaines d'Arnaud Boissières seront donc bien remplies malgré l'interrogation autour des derniers jours où les skippers devront rester à l'isolement en raison de la crise sanitaire.

Arnaud Boissières pourrait être le premier à boucler quatre fois le Vendée Globe.
Arnaud Boissières pourrait être le premier à boucler quatre fois le Vendée Globe. - @TeamBoissières

"On parle d'une semaine de confinement, il y a quelques semaines on parlait de cinq jours... On parle de deux jours de confinement pour l'équipe technique qui sortira le bateau du chenal avec nous. Donc on sait qu'on sera confiné. Combien de temps ? On ne sait pas. En tous cas ça nous engage tous à faire le tour des familles avant le départ. J'en profite pour venir deux jours à Arcachon ce weekend voir mes parents, voir mon grand garçon scolarisé à La Teste. Il y a beaucoup de précautions, on verra ce qui se passe mais je pense que ce sera un départ très particulier."

85 jours en ligne de mire

Dixième du dernier Vendée Globe, Arnaud Boissières espère faire mieux. En termes de place mais surtout de temps. "J'ai un bateau beaucoup plus performant mais la concurrence ne m'a pas attendu. Le meilleur score que j'ai fait c'était 91 jours. J'aimerais arriver à faire 85 jours. C'est un objectif lucide et humble. Un Vendée Globe, ce n'est pas une Route du Rhum, il se passe tellement de choses qu'il faut rester droit dans ses bottes."

Un mélange d'ambition et de sagesse pour réussir boucler le Vendée Globe une quatrième fois, ce qu'aucun skipper n'a jusqu'ici réalisé. 

Réécoutez l'interview d'Arnaud Boissières

Choix de la station

À venir dansDanssecondess