Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe : cette année, l’ordre d’arrivée ne sera pas forcément celui du classement final

Trois skippers ont obtenu des compensations horaires lors de cette 9e édition du Vendée Globe, pour avoir secouru ou participé aux recherches lors du naufrage de Kevin Escoffier. Et ces bonifications valent de l'or, elles pourraient en effet offrir la victoire à deux de ces navigateurs.

Le skipper Boris Herrmann lors du départ du Vendée Globe le 8 Novembre 2020.
Le skipper Boris Herrmann lors du départ du Vendée Globe le 8 Novembre 2020. - Jean-Marie Liot/Alea

Et si la victoire du Vendée Globe se jouait sur tapis vert cette année ? Mercredi et jeudi, les arrivées aux Sables-d'Olonne vont se jouer dans un mouchoir de poche. Et les compensations horaires, accordées à trois skippers et appliquées à leur arrivée, pourraient jouer un grand rôle dans la désignation du grand gagnant et l'établissement du podium de cette 9e édition du tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance.

Jean Le Cam a obtenu 16 heures et 15 minutes de bonifications pour avoir secouru Kevin Escoffier le 1er décembre dernier, après le naufrage de son bateau. Yannick Bestaven (Maître Coq IV) et Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco), qui ont aidé aux recherches, ont eux reçu 10 heures et 15 minutes pour le premier, six heures pour le second. 

Trois skippers avec bonifications dans le Top 10

Les trois skippers évoluent dans le Top 10. L'Allemand Boris Herrmann et Yannick Bestaven sont même dans le groupe des cinq premiers et sont susceptibles d'être désignés victorieux à leur arrivée aux Sables-d'Olonne, même s'ils n'ont pas franchi la ligne en premier. Le vainqueur sera donc connu une fois que les deux marins auront bouclé leur tour du monde.

Le podium lui sera fixé quand Jean Le Cam sera arrivé aux Sables-d'Olonne. En effet, si le skipper est trop loin pour jouer la victoire, il pourrait tout de même se retrouver parmi les trois premiers du Vendée Globe, en arrivant 8e de la course. 

Jean Le Cam fait figure de héros de ce tour du monde à la voile. Le 30 novembre dernier, il s'était dérouté, comme Herrmann et Bestaven, pour porter secours à Kevin Escoffier. Le marin s'était réfugié sur un radeau de survie, son bateau s'étant brisé en deux. Jean Le Cam a réussi à retrouver son concurrent et l'a accueilli sur son monocoque pendant une semaine, avant de le confier à la Marine Nationale.

Le jury international du Vendée Globe 2020 a rendu ses décisions le 16 décembre en tenant compte de plusieurs paramètres (la météo, l'impact psychologique, etc).  "Le jury ne reviendra pas sur ce qui a été déterminé par le jury international, qui est un jury sans appel, ils ont donné des compensations de temps il y a un mois maintenant. Le jury appliquera le temps tel qu'il a été donné aux trois bateaux", a expliqué à l'AFP le directeur de course, Jacques Caraës.  

Déjà des compensations horaires lors de la précédente édition

Lors du Vendée Globe 2008-2009, des compensations horaires avaient déjà été accordées à deux skippers, Marc Guillemot et Samantha Davies. Ils s'étaient déroutés pour secourir Yann Eliès, blessé à au fémur. Alors que l'Anglaise n'avait pas eu le temps de rejoindre le marin, Marc Guillemot avait apporté un soutien psychologique décisif à son concurrent, en attendant l'arrivée des secours. Il avait alors reçu 82 heures de compensation et Samantha Davies, 32 heures. 

Pour 80 minutes, la navigatrice a été dépossédée de la troisième place au profit de Marc Guillemot. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess