Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe : "je me suis pris des poissons volants hier soir" raconte Fabrice Amédéo

-
Par , France Bleu Mayenne

Fabrice Amédéo, le skipper natif de Château-Gontier-sur-Mayenne, était l"invité de la matinale ce vendredi 20 novembre. Il nous a donné de ses nouvelles sur le Vendée Globe, au 11ème jour de course.

Fabrice AMEDEO
Fabrice AMEDEO © Radio France - Jean Marie LIOT

Fabrice Amédéo, sur Newrest Arts et Fenêtres, se trouve actuellement au large du Cap Vert, après 11 jours de course : "ça va bien, je suis dans les alizés, le début a été très tonique, mais là ça se calme un peu, ça commence à être des belles glissades, c'est agréable." . Le skipper d'origine mayennaise est à 400 kilomètres des côtes du Cap Vert : "je vois un très beau ciel étoilé, avec un petit croissant de lune, mais la journée c'est assez monotones, j'ai pris hier soir des poissons volants, mais autrement je ne vois pas d'autres animaux marins. On est de toute façon content de pas trop les voir, car quand on les prend avec nos bateaux c'est dramatique." Fabrice Amédéo essaye de rattraper la flotte après avoir du faire un retour technique aux Sables d'Olonnes quelques heures seulement après avoir pris la mer. Un second départ alors que la fenêtre météo n'était pas bonne. : "aujourd'hui j'accuse un retard de 5 jours sur le groupe de bateaux avec qui je comptais me battre au classement, pas les leaders qui sont intouchables, là je cravache pour les rattraper, ensuite on verra."  

Un Vendée Globe aussi pour la bonne cause pour Fabrice Amédéo

Des capteurs ont été installés sur le bateau du Mayennais : "j'ai deux capteurs à bord, qui mesurent le CO2, la salinité et la température en surface. Ça permet à toute la communauté scientifique de mieux comprendre les conséquences du réchauffement climatique sur les océans.  Et j'ai un deuxième capteur qui piège les micro-plastiques, que je dois changer tous les jours, pour mesurer la pollution de l'eau."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess