Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe : Maxime Sorel (VandB Mayenne) évite une grosse tempête avant son arrivée prévue samedi matin

-
Par , France Bleu Mayenne

Rien n'aura été épargné à Maxime Sorel sur son bateau VandB - Mayenne. Alors qu'il lui reste un millier de kilomètres à parcourir, le skipper breton vit une fin de course très tendue en raison de l'annonce d'une grosse tempête hivernale ce samedi dans le Golfe de Gascogne.

Des conditions de navigation extrêmes pour le skipper Maxime Sorel sur les derniers jours de course.
Des conditions de navigation extrêmes pour le skipper Maxime Sorel sur les derniers jours de course. - Jean-Marie Liot

Depuis mardi, Maxime Sorel surveille de très très près ses fichiers météo. Deux dépressions sont en effet annoncées pour le week-end dans le Golfe de Gascogne. La première tempête, appelée "Justine", est attendue comme la plus grosse dépression de l'hiver.

Depuis mardi soir, Maxime Sorel, sur son bateau mayennais, a accéléré son allure dans le but de devancer cette dangereuse tempête avec des vents à plus de 100 km/h en rafales et de creux de 10 à 12 mètres. Le skipper de Cancale semble avoir réussi son coup puisqu'il devrait devancer cette première dépression et viser une arrivée aux Sables d'Olonne dès samedi matin. Dans le cas contraire, Maxime Sorel aurait été contraint de se mettre à l'abri plusieurs heures au niveau du Cap Finisterre en Espagne. 

Une arrivée très périlleuse

Mais même en devançant la tempête dans le Golfe de Gascogne, Maxime Sorel va devoir affronter une mer déchaînée aux abords des côtes. La direction de course du Vendée Globe rappelle qu'il est difficile voire impossible de rentrer dans le port des Sables d'Olonne avec plus de trois mètres de houle.

La solution serait donc d'aller se mettre à l'abri dans un port d'attache plus facile d'accès. "Je vis un cauchemar" a lâché Maxime Sorel à son équipe ce jeudi après-midi. "Je cravache pour arriver le plus tôt possible" explique le Cancalais. "Dans la vie, les choses n'arrivent jamais simplement, mais là c'est pire que tout. Je suis vraiment dégouté." Le marin de 34 ans pourrait arriver avant 10 heures samedi matin mais rapidement les conditions vont se dégrader et avec la marée, une remontée du chenal des Sables s'annonce très compliquée. L'équipe technique du Team VandB - Mayenne étudie différentes possibilités comme d'aller se mettre à l'abri dans un port du côté de La Rochelle.

Les dernières heures de course s'annoncent donc difficiles pour le skipper de VandB - Mayenne, aussi bien physiquement que nerveusement. Un seul objectif désormais : ramener le bateau à bon port.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess