Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe : le Landais Pierre Bestaven fier de son fils Yannick

-
Par , , France Bleu Gascogne

Il est heureux et fier de son fils ! Pierre Bestaven a pris la route ce mardi depuis Saint-Julien-en-Born, direction les Sables-d'Olonne. C'est à qu'arrivent les navigateurs du Vendée Globe. Les premiers sont attendus ce mercredi, parmi les leaders le fils de Pierre : Yannick Bestaven.

Pierre Bestaven et son fils Yannick sur la ligne de départ de la Route du Rhum en 2018
Pierre Bestaven et son fils Yannick sur la ligne de départ de la Route du Rhum en 2018 - © Marie-Anne Renaud-Labat

Depuis plus de deux mois, depuis le 8 novembre, Pierre Bestaven, qui vit à Saint-Julien-en-Born, passe ses nuits et ses petits matins à suivre la course et les classements de son fils, Yannick Bestaven, l'un des favoris de cette édition du Vendée Globe. Pierre Bestaven est en route pour les Sables-d'Olonne où il assistera à l'arrivée. Le skipper de Maître Coq IV, présenté comme Rochelais, a du sang gascon dans les veines, grâce à des parents landais. 

France Bleu Gascogne : Comment vous sentez-vous à quelques heures de l'arrivée, en sachant que votre fils va pet-être remporter le Vendée Globe ? 

Pierre Bestaven : On se sent anxieux. Il n'arrivera pas premier aux Sables-d'Olonne, puisqu'il a pas mal de retard, mais avec la compensation de 10h15 qu'il a à prendre qu'il pourrait être premier du Vendée Globe. 

Comment avez-vous suivi la course ? 

Tous les jours, depuis le début. On n'a pas pu aller au départ à cause du confinement, mais tous les jours à partir de 5h du matin jusqu'à 22h le soir, tous les classements. 

Vous vous levez tôt !

On se lève très tôt ! On ne dort pas trop. On se lève à 3h du matin pour être à 5h et regarder le classement. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le Vendée Globe est une sacrée aventure, avec parfois des accidents comme cette année : c'est une inquiétude pour vous aussi ? 

Oui, parce que ça lui est arrivé le 9 novembre 2008. Il a démâté et effectivement, j'étais très mal parce que j'étais porte drapeau pour la cérémonie du 11 Novembre et le 11 Novembre, il n'était pas rentré au port. C'était une inquiétude et d'ailleurs, je fais la tête sur les photos. Maintenant, depuis qu'il navigue, depuis 1999, où il navigue dans le grand large, on est un peu vacciné ! Donc, on a l'habitude de gérer ça. 

On présente Yannick comme étant Rochelais, mais il est bien Landais ! 

Le patronyme (ndlr : Bestaven) est landais. Moi, je suis né à Dax, sa mère est née à Dax, alors s'il n'est pas Landais ! Il est né à Saint-Nazaire par accident, parce que j'y avais une affectation administrative. 

Vous serez donc aux Sables-d'Olonne pour accueillir Yannick

Oui.. L'arrivée elle même, peut être pas, mais sur le ponton à l'issue. La famille, on est accrédité. 

Qu'allez-vous lui dire ?

Je lui ai déjà dit... C'est un champion... Et qu'il a fait quelque chose d'exceptionnel. J'ai des sanglots dans la voix... Excusez-moi... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess