Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

VIDÉO - Route du Rhum: sortie en mer sur le bateau de Nils Boyer

Le malouin Nils Boyer, à bientôt 25 ans, est le plus jeune concurrent de la Route du Rhum 2018 mais pas le bizut. Il a déjà pris le départ de la transat en solitaire, il y a quatre ans, mais il a dû abandonner rapidement. Cette fois, il s'est choisi un bateau fiable et costaud.

Le Choix Funéraire, le bateau de Nils Boyer
Le Choix Funéraire, le bateau de Nils Boyer - SNBSM

Nils Boyer a retapé un monocoque de 50 pieds, en carbone, qui a été construit aux Etats-Unis en 1996. Ce bateau a presque tout couru, a gagné le Broc Challenge, le Tour de l'Europe, une Jacques-Vabre et une Route du Rhum dans sa catégorie: Rhum mono. "Je me sens en confiance avec lui. Je me sens bien à bord. Le bateau est facile. Il va vite.", confie le skipper malouin. 

Publicité
Logo France Bleu

L'équipe a fait un travail fabuleux pour que le bateau soit préparé

Il a fallu de l'huile de coude pour poncer, démonter, remonter, repeindre. Nils s'est entouré d'une équipe de quinze bénévoles. "L'équipe a fait un travail fabuleux pour que le bateau soit préparé.". Beaucoup de travail car le voilier n'avait pas navigué depuis plusieurs années. "On a changé les voiles, les câbles qui tiennent le mât, on a refait le moteur, changé tout l'électronique.". Une grosse révision avant une première sortie. 

Le jeune homme a trouvé son sponsor titre en juin: Le Choix Funéraire, un réseau de pompes funèbres de Pleslin-Trigavou, dans les Côtes d'Armor. "C'est un peu osé comme choix mais je ne suis pas superstitieux pour un sou.". Nils a décidé de jouer le jeu et d'apposer le nom sur son monocoque. "Çà défraie la chronique, çà me plaît.".

Je vois çà comme l'accomplissement d'un rêve

L'objectif du jeune skipper est déjà d'arriver de l'autre côté, en Guadeloupe. Pour oublier la frustration de la première tentative. "Je ne vois pas çà comme une revanche. Je vois çà comme l'accomplissement d'un rêve.". Mais Nils a aussi une furieuse envie de gagner: "Je ne pars pas avec le statut de favori, çà permet de dégager le stress. Et on peut créer des surprises  en position d'outsider.".

Nils Boyer, le plus jeune skipper de ce Rhum © Radio France - Brigitte Hug

► Réécoutez également le reportage audio diffusé le mercredi 24 octobre :

loading
Publicité
Logo France Bleu