Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : au moins 450.000 manifestants dans une cinquantaine de villes
Voile

Voile – Le skipper Louis Duc lancé dans une course aux sponsors pour financer sa saison

Le navigateur manchois a perdu son principal sponsor en décembre. Il a besoin d’au minimum 100.000 euros pour pouvoir prendre le départ des courses cette année.

Le skipper normand Louis Duc a besoin de sponsors pour boucler le financement de sa saison
Le skipper normand Louis Duc a besoin de sponsors pour boucler le financement de sa saison © Maxppp - Marc OLLIVIER

Manche, France

Louis Duc a perdu à la fin de l’année 2018 Carac,  son principal soutien financier ces cinq dernières années. Le skipper doit donc se retrousser les manches pour financer sa saison 2019. Il a pour l’instant rassemblé 100.000 euros. Dans l’idéal, Louis Duc doit trouver 200.000 euros supplémentaires pour financer l’intégralité de sa saison en Class40. Il lui faut au moins 100.000 euros de plus pour prendre le départ de la Transat Jacques-Vabres en fin d’année. 

L’investissement demandé est important, mais très rentable insiste Louis Duc. 

« Sur un projet Class40, lorsqu’on investit 1 euro, c’est un retour de 3 euros. Sur un Vendée Globe, où les budgets sont beaucoup plus importants, on dit que pour 1 euro, c’est 10 euros de retour sur investissement »

Louis Duc : "Ce sont des sommes élevées, mais avec des retours sur investissement"

Louis Duc multiplie en ce moment les prises de contacts pour trouver au plus vite un nouveau partenaire. Et le temps presse. 

« On a déjà le bateau et l’équipe. Si le budget est trouvé, ça veut dire qu’on peut remettre toute l’équipe en route très rapidement.  On se bagarre pour trouver un financement, mais on se dit que si toutes les pistes qu’on a lancé ne fonctionnent pas d’ici un mois et demi, on risque de remettre le bateau en location »

Louis Duc : "Ça permet de se remettre un peu en question"

Repères

L'an dernier, Louis Duc  a terminé 2e de la Chanel Race et 4e des 1 000 milles des Sables. A 35 ans, le manchois affiche un solide palmarès avec notamment une 3e place sur la Transat Jacques-Vabre (2015) ou encore une 2e place sur The Transat (2016). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu