Voile

Yes we Cam ! Le carnet de bord de Jean Le Cam #6

Par Thomas Lavaud, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Loire Océan lundi 19 décembre 2016 à 16:21

Jean Le Cam nous fait part de ses impressions à bord de Finistère Mer Vent
Jean Le Cam nous fait part de ses impressions à bord de Finistère Mer Vent © Radio France

Le skipper finistérien nous envoie son sixième carnet de bord du Vendée Globe. Il est question de l'avarie de Thomas Ruyant, des conditions de navigation dans le Pacifique et d'une petite fuite sans conséquences.

Toujours dans le Pacifique, Jean Le Cam s'éloigne de plus en plus de l'Australie et "Finistère Mer Vent" prend la direction du Cap Horn. "Je me trouve à 53 sud, 171 ouest. Maintenant, on est en ouest, donc ça veut dire qu'on se rapproche de la maison". Les Sables d'Olonnes se trouvent pourtant, encore, à plus de 10.000 miles.

Le Cam : "On est passé "en ouest". Ça veut dire qu'on se rapproche de la maison !

Les conditions de navigation sont relativement bonnes : "On a des vents de nord, on a échappé à une grosse dépression et il y a toujours les Albatros. Il ne fait pas très chaud, mais ça va."

Il devrait avoir assez de beurre

Jean Le Cam navigue désormais à proximité de Yann Eliès (Quéguiner, Leucémie Espoir) et de Jean-Pierre Dick (Saint-Michel Virbac). Thomas Ruyant, avec qui il a longtemps été au coude à coude, tente lui de rallier le port de Bluff en Nouvelle-Zélande. "Il a heurté un OFNI, et ce n'est pas drôle. On a été concurrent pendant plus d'un mois, c'était une bagarre... Je suis assez attristé, mais c'est la vie", commente Le Cam.

Le carnet de bord de Jean Le Cam #6

Pour le reste, les stocks de beurre et de sopalin sont satisfaisants. Et une petite étourderie n'a heureusement pas eu de conséquence : "J'ai oublié de fermer une vanne. J'ai eu un petit soucis d’inondation. C'est comme quand le voisin du dessus oublie de fermer le robinet de son bain..."

Le classement à 14 heures 30, le lundi 19 décembre - Radio France
Le classement à 14 heures 30, le lundi 19 décembre © Radio France - Thomas Lavaud