Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, à Bordeaux

-
Par , France Bleu

Stéphane Le Foll était en visite à Bordeaux-Lac pour le salon régional de l'agriculture. Il a rencontré les agriculteurs aquitains toute la journée. Les sujets de discussions n'ont pas manqué entre le prix du lait, la possible taxe sur le vin ou encore l'inquiétude des maraîchers face au climat.

Stéphane Le Foll a longuement discuté avec les agriculteurs
Stéphane Le Foll a longuement discuté avec les agriculteurs © Radio France

C'était la première fois qu'un ministre de l'Agriculture se déplaçait au salon de l'agriculture d'Aquitaine, le deuxième plus grand salon après celui de Paris. Du coup, Stéphane Le Foll y est resté toute la journée. Un ministre qui a tenté de rassurer le monde agricole.

Le prix du lait toujours au centre des discussions

Chacun a ses inquiétudes

Les élèveurs laitiers ne sont pas soulagés par l'accord signé avec la grande distribution. Une hausse de 25 euros par 1000 litres est trop peu pour eux. Ils demandent 35 voire 40 euros de plus. Les viticulteurs peuvent être plus sereins après la visite du ministre. La taxe sur le vin ne semble pas être pour demain. Stéphane Le Foll a affirmé qu'il "n'a jamais eu l'intention de mettre en place une taxe sur le vin". Pour lui, cela reste une simple discussion à l'Assemblée Nationale. Enfin, le dossier le plus chaud ce sont les maraîchers. Ils sont de plus en plus inquiets face au climat. Certains producteurs ont déjà 15 jours de retard. Sur ce dossier, le ministre de l'Agriculture a dit qu'il était conscient du problème. Mais Stéphane Le Foll a déclaré qu'il était bien trop tôt pour faire un bilan. En tout cas, il n'y aucune enveloppe de dédommagement prévue pour l'instant.

Stéphane Le Foll est revenu sur la situation des maraîchers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess