Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Stop aux déchets à risques infectieux sur les chaînes de tri du SIMER

-
Par , France Bleu Poitou

Depuis l'ouverture en 2005 de son centre de déchets à Sillars dans la Vienne, le syndicat retrouve sur ses tapis roulants seringues et autres sondes urinaires.

Des seringues retrouvées au centre de tri du SIMER
Des seringues retrouvées au centre de tri du SIMER © Radio France - Thomas Bénech

Pour les agents du centre de tri du SIMER, c'est la hantise : tomber sur ces déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) perdus au milieu d'autres déchets. Depuis l'ouverture du centre, quatorze agents ont été vicitimes de piqûres de seringues. A chaque fois, ces événements suscitent l'angoisse des personnels, ils ont peur d'attraper des maladies (hépatites, SIDA). Les salariés touchés sont donc suivis pendant six mois, avec des prises de sang régulières. 

Ces déchets à risques infectieux sont jetés par les particuliers (tous ceux qui pratiquent l'autotraitement, comme les diabétiques) mais aussi par les professionnels de santé humaine (médecins, infirmiers) et animale (vétérinaires).

Réunion d'information

Pour tenter de résoudre ce problème, le SIMER a organisé hier soir une réunion d'information. Le syndicat qui gère le traitement de soixante-quinze mille habitants dans la Vienne, a reçu une vingtaine de professionnels de santé. 

Le SIMER rappelle que les professionnels de santé sont responsable de la collecte et de l'élimination des déchets à risques infectieux. Aujourd'hui, il est notamment possible pour les diabétiques vivant dans la zone d'action du SIMER (sud est de la Vienne et secteur de Lencloître) de porter leurs aiguilles dans vingt-cinq pharmacie partenaires. Il existe aussi pour les professionnels de santé des collectes de déchets à risque infectieux au porte-à-porte ou sur des points de regroupement.

Les aiguilles des seringues peuvent être porteuses de maladies
Les aiguilles des seringues peuvent être porteuses de maladies © Radio France - Thomas Bénech

Les déchets à risques infectieux sont un fléau pour les agents du centre de tri du SIMER.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu