Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Takieddine craque et avoue avoir financé la campagne de Balladur

-
Par France Bleu

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine, actuellement en détention provisoire, a affirmé devant les juges d'instruction avoir oeuvré au financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Ziad Takieddine aurait avoué jeudi dernier avoir remis six millions de francs, soit 1,22 million d'euros, à Thierry Gaubert
Ziad Takieddine aurait avoué jeudi dernier avoir remis six millions de francs, soit 1,22 million d'euros, à Thierry Gaubert © Maxppp

Incarcéré, lâché par tous, le sulfureux homme d’affaires franco-libanais au coeur du volet financier de l’affaire Karachi, après des années de mensonges, semble avoir craqué : son séjour en prison, loin des ors de son hôtel particulier parisien, y est probablement pour quelque chose.

Financement occulte

Lui qui avait formellement nié avoir participé au financement occulte de la campagne d’Edouard Balladur via des rétrocommissions issues des contrats d'armement avec l’Arabie Saoudite et le Pakistan, est revenu le 20 juin dernier sur ses déclarations devant les juges Van Ruymbeke et Le Loire, et avoue, selon nos confrères du Monde qui révèlent cette information ce jeudi matin, avoir œuvré en alcôve dans le financement de la campagne du candidat en 1995.

3 millions d'euros versés sur le compte de campagne de Balladur

Lors de leur enquête, ils ont découvert que 20 millions de francs (3 millions d'euros) avaient été versés sur le compte de campagne d'Edouard Balladur, dont 10 millions en une seule fois au lendemain du premier tour. Selon Le Monde, Ziad Takieddine aurait avoué jeudi dernier avoir remis six millions de francs, soit 1,22 million d'euros, à Thierry Gaubert, un proche d'Edouard Balladur et ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly, lors de trois voyages à Genève, en Suisse, à la fin de 1994.

Des frégates Lafayette aux banques genevoises

En novembre 1994, juste après la signature du contrat Sawari II portant sur la vente à Ryad de trois frégates Lafayette, Thierry Gaubert aurait demandé à Ziad Takieddine "1,5 million de francs, pour financer la campagne d’Edouard Balladur. "M. Takieddine accepte à condition qu'il le lui remette en cash à Genève, où M. Gaubert détenait lui-même des avoirs", écrit le quotidien.

Mis en examen, Nicolas Bazire dément

L'opération se serait répétée dix jours plus tard avec un nouveau versement de 1,5 million de francs et une troisième fois pour un montant de 3 millions de francs pour "boucler les comptes". De son côté, l'avocat de l'ancien directeur de la campagne d'Edouard Balladur, Nicolas Bazire, mis en examen dans l'affaire Karachi, a démenti les déclarations de Takieddine dans un communiqué transmis par son avocat, Me Frédéric Landon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu