Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Tapie mis en examen, l'Etat dépose un recours contre l'arbitrage

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

L'organisme d'Etat opposé à Bernard Tapie dans l'affaire du Crédit Lyonnais a décidé, jeudi soir, de contester officiellement l'octroi des 403 millions d'euros à l'homme d'affaires. Ce dernier a par ailleurs été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et placé sous contrôle judiciaire.

Bernard Tapie
Bernard Tapie © Maxppp

L'Elysée l'avait annoncé, c'est désormais chose faite. Un recours a été déposé par le Consortium de réalisation (CDR) jeudi soir. La structure, chargée de liquider le passif du Crédit Lyonnais, était opposée à Bernard Tapie dans le litige autour de la vente du groupe Adidas, et était la grande perdante de l'arbitrage privé qui fait aujourd'hui polémique.Ce recours a été déposé un mois jour pour jour après la première mention dans la presse de connexions entre Bernard Tapie et l'un des juges arbitres, Pierre Estoup. Des révélations qui ont entraîné des suspicions sur l'indépendance des magistrats dans leur décision d'octroyer 403 millions d'euros à l'homme d'affaires en 2008.

Tapie s'exprimera lundi

La garde à vue de Bernard Tapie s'est achevée ce vendredi matin après quatre jours d'interrogatoire. L'intéressé a été présenté aux juges et mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Il a été relâché et placé sous contrôle judiciaire. Me Hervé Témime, l'un de ses avocats, a annoncé qu'il se reposait désormais "loin de Paris" et qu'il ferait une déclaration lundi.À ce jour, trois autres personnes ont déjà été mises en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l'enquête sur cet arbitrage suspect : Pierre Estoup, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, et Jean-François Rocchi, l'ancien président du CDR. Me Maurice Lantourne, avocat de Bernard Tapie, est lui toujours en garde à vue.

Affaire Tapie : les acteurs
Affaire Tapie : les acteurs
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu