Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

24 heures du Mans page 3

Créée en 1923, la course automobile d'endurance des 24 heures du Mans se déroule tous les ans au mois de juin, au sud de la ville du Mans. Pendant 24 heures, les pilotes des différentes écuries se relaient sur un circuit routier de 13,629 km. Il s'agit de l'une des trois courses les plus prestigieuses au monde et fait partie du championnat du monde d'Endurance (FIA World Endurance Championship).

La nuit, aux 24 heures du Mans, le champ de vision des pilotes se rétrécit nettement. De 180 degrés en plein jour, il peut descendre à 30 degrés à pleine vitesse !
Alpine contre G-Drive Racing, la grosse bagarre pour la tête de la catégorie LMP2
Corinne et Frédéric, les parents du rookie Nicolas Jamin, découvrent pour la première fois la pression des 24 Heures du Mans
Parfois, certains sont particulièrement bien organisés ! Sous le barnum de Thomas, Cédric et leurs proches nantais, on trouve tables, frigo et même chaîne hi-fi !
Le centre-ville du Mans est plus calme pendant les 24 Heures du Mans.
Avec 28 stands, il y a de quoi faire pour manger sur le circuit ! On a essayé de dégoter quelque chose avec 15 euros en poche
L'Oreca#26 du G-Drive Racing avait gagné la course l'an passé en LMP2 avant d'être disqualifiée pour ne pas avoir respecté le règlement
L'Oreca07 du team Duqueine Engineering, pilotée par Pierre Ragues et Nicolas Jamin
Au Mans, les plus prévoyants des spectateurs se sont massés derrière les barrières dès le début de l'après-midi pour ne rien rater de l'édition 2019 de la parade des pilotes
Tony Parker avec les trois pilotes de l'Oreca #48 d'Idec Sport: Paul Lafargue, Memo Rojas et Paul Loup Chatin
Vers la fin des LMP1. Bientôt des Hypercars aux 24 Heures du Mans
Les Bleus version Alpine espèrent un doublé ce week-end : victoire aux 24 Heures du Mans et titre mondial
La Toyota # 7 décroche la pole position de la 87e édition des 24H du Mans
L'Oreca #39 du Graff Racing est en cours de préparation avant les dernières séances d'essais
Dans les bars du centre manceau, on a préparé des dizaines de fûts de bière ... À consommer avec modération !
Images de la parade des pilotes 2018
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu